Aujourd’hui je vous montre un t-shirt tout simple mais néanmoins fort apprécié !

IMG_4164

IMG_4106

J’ai réalisé ce t-shirt d’après le patron du body Diana de Oui Patrons que voici : un body moulant avec manches longues et col montant dont voici le schéma technique :

Je ne vais rentrer dans le détail du prix, du patron, des tailles et des explications car tout a déjà été rédigé dans un article dédié ici. C’est un patron dont j’apprécie particulièrement la coupe très moulante/ajustée et que j’ai déjà réalisé trois fois  :
> Ma 1ère version cousue selon le patron d’origine, à savoir un body à manches longues et col montant :

> le 2ème et le 3ème dans une version t-shirt à manches longues et col montant, autrement dit des sous-pulls :

Pour cette 4ème, version, j’ai apporté une modification majeure, à savoir que j’ai revu l’encolure dos et devant pour obtenir un décolleté échancré au devant. Je trouve ça à la fois féminin et ravissant. Côté patronage, c’est simple, il suffit de creuser l’encolure devant et dos à votre convenance. Si ça peut vous aider, je me suis inspirée du patronage du t-shirt Plantain de Deer & Doe dont je trouve l’encolure tout simplement parfaite.

IMG_4191

Côté tissus, j’ai ici utilisé un jersey de polyester acheté trois sous dans la boutique Stop Tissus à Paris. J’aime particulièrement cet imprimé graphique et cette texture velours ! Je voulais 1m de ce tissu mais le Monsieur a été généreux dans le métrage car il m’en a en réalité donné 1m65 (ce coupon me revient donc à moins de 2 € !) de quoi peut-être me faire un second petit haut !

Ce jersey vient donner un côté festif à ce t-shirt. En vrai, le tissu est bien plus mat que ce que vous voyez sur ces photos : la lumière accentue le côté brillant de ce jersey, ce qui n’est pas sans me déplaire !

IMG_4157IMG_4095

Comme je vous l’ai dit plus haut, ce modèle est très moulant / près du corps, il faut donc choisir un jersey ayant une élasticité/extensibilité conséquente sinon vous risquez de vous sentir étriqué (patronage avec aisance négative).

IMG_4161

En terme de finitions, j’ai opté pour une bande d’encolure classique que j’ai toutefois surpiquée pour que les marges de couture restent bien positionnées sur l’intérieur.

IMG_4214IMG_4048

Pour ce faire, j’ai utilisé le point de chaînette (1 aiguille) de ma recouvreuse. Sur l’endroit on obtient un point droit classique :

IMG_4049

Et sur l’envers on a un point de chaînette (qui ne se voit pas bien du fait du surjet) qui permet de garder l’élasticité du point (qu’on n’a pas avec un point droit classique de la machine à coudre).

IMG_4072IMG_4080

L’ourlet du bas de mon t-shirt a également été réalisé avec ma recouvreuse (point de recouvrement large / 2 aiguilles). Pour savoir comment je couds un ourlet, c’est par ici ! J’ai utilisé un fil mousse dans le boucleur car ce fil permet d’accentuer l’élasticité du point. Après c’est comme tout, si on tire trop dessus, le fil casse !

IMG_4052IMG_4054

Pour les manches, comme vous pouvez le voir elles sont longues & moulantes :

IMG_4190

J’ai réalisé les ourlets à plat (avant donc d’assembler le dessous de manche) car le bas de manche est trop étroit pour réaliser un ourlet tubulaire. C’est la même technique que j’ai utilisée pour mes précédents t-shirts.

IMG_4058

Du coup, la couture d’assemblage surjetée est visible sur l’intérieur mais ça me convient très bien comme ça :

IMG_4066IMG_4060

Ce-t-shirt, je l’ai notamment porté avec ma jupe Lekala que j’ai ceinturée à la taille pour parfaire la tenue (question de préférence !). Si vous voulez voir cette tenue en mouvement, sachez que c’est celle que je portais dans mon dernier podcast couture, direction donc YouTube pour celles et ceux que ça intéresse.

 

Voilà pour ce t-shirt !

IMG_4209

IMG_4087