Je vais vous parler aujourd’hui de la blouse Jour-échelle de Delphine & Morissette.

Voici la description sommaire faite par la créatrice : « Modèle dans l’air du temps avec son galon jour échelle qui lui donne un côté féminin et romantique. A porter tous les jours ! » Ce qui fait toute l’originalité et donc le charme de cette blouse est à mon sens l’insertion d’un ruban jour-échelle dans les découpes devant et dos du corsage.

Voici le schéma technique :

Ce modèle est le 3ème patron (et probablement dernier) que je couds de cette marque : L’estivale, la blouse Bioman / le sweat Bioman et la blouse jour-échelle.

J’avais en effet acheté ces trois patrons PDF d’un coup à l’occasion d’une promotion intéressante (30% soit 5€60 le patron au lieu de 8€) mais j’ai vite déchanté à la réception des patrons : patron dessiné à la main, pièces qui se chevauchent, parties à dessiner nous-même, explications écrites au kilomètre, mise en page quasi inexistante, aucune illustration… C’est bien dommage car je trouve les modèles proposés vraiment très jolis.

Revenons à notre blouse. Comme indiqué plus haut, les explications sont proposées sans illustration. Pour en avoir c’est sur le site. J’ai lu en diagonale les instructions de montage et j’ai préféré ne pas les suivre, j’ai donc réalisé ma blouse comme je l’entendais et avec quelques modifications…

Côté tailles, le patron est proposé du 34 au 54. D’après le tableau des mesures, j’ai choisi la taille 36 qui correspond à mon tour de poitrine et je la trouve au final très ample au niveau du bas et très ajustée au niveau de la carrure et des manches. Attention donc ! La longueur d’épaule est par ailleurs relativement courte.

Pour info il n’y a pas de tableau des mesures finies du vêtement. Autre bémol : la basque dos est à dessiner nous-mêmes. Mais bonne nouvelle : les valeurs de couture sont incluses et elles sont de 1 cm.

Question tissu, la créatrice recommande des « tissus relativement fins et fluides pour ne pas alourdir la blouse, de type viscose, tencel, crèpe, coton léger, voile de coton, Liberty, lainage fin… ». J’ai utilisé ce que j’avais dans mon stock, à savoir une viscose ultra fine que j’avais achetée chez Stop tissus (2€ le mètre). Une misère à couper et à coudre mais c’était en même temps parfait pour ce modèle aux nombreuses fronces !

La difficulté que j’ai eu avec ce tissu c’est qu’il s’est détendu de façon inégale : j’ai donc suspendu quelques jours ma blouse sur un cintre afin que le tissu se détende complètement et de l’égaliser avant de coudre l’ourlet. La blouse étant relativement courte, j’ai préféré égaliser en laissant le dos plus long que sur le devant.

Pour cette blouse, j’ai effectué les modifications suivantes :

1/ J’ai retiré les plis prévus au niveau de la tête de manche. Pour ce faire, j’ai tout simplement retiré l’embu, pour savoir comment faire, c’est par ici. D’ailleurs ces plis ne sont pas indiqués sur le patronage, la créatrice donne juste cette indication : « Placez les manches endroit contre endroit sur les emmanchures et épinglez des sous bras jusqu’à plus ou moins 4 cm des coutures d’épaules de part et d’autres de celles-ci. Avec l’excédent de tissu, faites 3 petits plis plats de chaque côté de la couture d’épaule. »

2/ J’ai mis au pli la pièce devant du corsage, il n’y a ainsi pas de couture au milieu devant.
3/ Plutôt que de poser un biais en guise de finition pour l’encolure devant et dos, j’ai préféré doubler la pièce devant du corsage et j’ai opté pour une parementure pour le dos.

Voici ce que ça donne Sur l’endroit :

Sur l’envers :

Voici une vue générale de l’intérieur de la blouse, devant et dos :

La 4ème modification que j’aurais dû faire : rallonger la blouse de quelques centimètres car je la trouve un peu trop courte…

Comme indiqué plus haut, tout le charme et l’originalité de cette blouse repose sur le ruban jour-échelle de 0,5cm de large. La créatrice précise que « cette mesure est celle du jour échelle en lui-même, les bords de couture ne sont pas inclus dans la mesure vu que leur largeur peut varier selon les modèles ». J’ai pour ma part acheté mon ruban chez Fil 2000. Je ne l’ai pas trouvé d’une grande qualité mais vu le prix, je n’ai pas hésité (0,90 le mètre). Le bord est en effet coupé à cru et parfois de façon inégale, il a donc fallu à certains endroits que j’égalise.

La pose de ce ruban est en fait tout simple. C’est la même chose que pour du passepoil. Il suffit de poser le bord du ruban sur bord du tissu. Ici, mon ruban fait 1 cm donc c’est parfait puisque les valeurs de couture sont de 1cm. On vient ensuite piquer au plus près de la partie ajourée avec un pied pour zip/passepoil. Et pour finir, on vient surjeter les bords. Une fois cette étape couture effectuée, il convient de coucher les valeurs de couture de part et d’autre du ruban et le tour est joué !

Ci-dessous ma pièce d’étude avec des fils de couleurs pour que vous puissiez mieux vous rendre compte :

Et voici le résultat sur l’envers de ma blouse au niveau du corsage :

Comme vous pouvez le remarquer, j’ai cousu mon ruban d’un seul tenant entre le devant et le dos, histoire d’éviter d’avoir une couture au niveau des épaules. C’est d’ailleurs ce que la créatrice propose dans ses explications.

Vous l’aurez compris, pour pouvoir insérer ce genre de ruban, il faut un patron qui propose plusieurs découpes devant et dos pour que ce soit intéressant. Du coup ça me donne très envie de reprendre cette idée d’insertion de ruban sur d’autres patrons qui me plaisent davantage. Il faudra alors veiller à modifier certaines valeurs sur le patronage.
Ici le corsage devant et dos prévoit trois découpes + une autre au niveau des basques :

Les basques devant et dos sont très froncées, ça donne beaucoup d’ampleur à la blouse, ce qui ne me plait que moyennement…

Il y a beaucoup de fronces et perso, ce n’est pas du tout ce que je préfère coudre en couture…

Dans ce patron, le plus difficile est de gérer la pointe du milieu devant avec le ruban et la basque. Vous remarquerez d’ailleurs, qu’il n’y a pas de fronces à ce niveau-là et heureusement !

Les manches sont longues (et relativement étroite, attention !). Je les ai finies par un ourlet de type double rentré.

Pour l’ourlet du bas j’ai réalisé un simple ourlet surjeté que j’ai ensuite surpiqué.

Voilà pour cette blouse !