Pour ce défi Burda de février, je vous présente une tunique, un patron que j’avais déjà réalisé mais en version longue.

Le modèle est simple : il s’agit d’une tunique composée uniquement de 4 pièces et resserrée à la taille par une coulisse et un lien à nouer. Voici le schéma technique :

5

Le modèle (n°122) est issu du magazine Burda d’avril 2009. ça date donc !

P1230339

Voici ma première version de ce patron (tunique allongée de 30 cm) : une réalisation que j’ai d’ailleurs beaucoup portée !

P1230317

Et voici ma version Top :

Le tissu choisi est un lin de mon stock : ce sont les chutes de ma veste Michelle façon Nénuphar que j’avais achetée dans la boutique Modes & Travaux située à côté de la gare St Lazare :

Ce patron est proposé de la taille 34 à 42 et j’ai choisi de coudre, comme pour ma première version la taille 36. La seule chose que je regrette c’est ne pas avoir allongé ce top de quelques cms… Il est vraiment court. D’ailleurs la photo de présentation le montre également, j’aurais dû être plus attentive !

3

Pour ma version longue, j’avais légèrement évasé la partie basse (jupe) de la tunique pour que mes hanches puissent être à l’aise. Pour ma version top j’ai gardé cette modification mais je le regrette un peu car au final, ça donne un volume inutile…

Comme vous pouvez le voir, il n’y pas de manches à monter puisque ce sont des manches de type kimono, ça accélère et facilite donc la partie couture.

Côté explications, elles sont, vous vous en doutez, peu explicites. Le niveau annoncé est 1,5/4 : « facile à coudre, avec détails simples ». Pour ma première réalisation, j’avais omis de lire les explications et je n’avais donc pas cousu la coulisse et le lien à nouer comme préconisé… Pour ma 2ème version, j’ai donc lu attentivement les instructions et ajouté les bonnes valeurs de couture pour la création de la coulisse, à savoir des valeurs de couture de 2,5 cm au niveau des des découpes horizontales. Cette marge permet en effet de former la coulisse et d’y glisser par la suite un lien à nouer.

Voici le lien à nouer en question :

Burda propose de coudre des boutonnières, j’ai préféré fixé des œillets :

Comme préconisé, j’ai renforcé cette zone en y mettant un rectangle d’entoilage thermocollant.

Une fois cette étape œillet faite, j’ai surjeté les valeurs de couture puis j’ai les pressées au fer en les couchant vers le bas.

J’ai ensuite effectué ma surpiqûre (que j’ai tracée au préalable à la craie) pour former ainsi la coulisse.

Et voici le résultat sur l’endroit :

et sur l’envers :

Si c’était à refaire, je pense que je ferais un rentré plutôt qu’un surjet, ce serait ainsi plus esthétique…

Pour le lien à nouer, j’ai fait un mix élastique/tissu.
1/ Je préfère le rendu car ça répartit de façon plus harmonieuse les fronces
2/ Le fait d’utiliser un élastique ça permet d’économiser son tissu (si on manque de tissu ou qu’on utilise du liberty par exemple, ça devient alors intéressant) :

3/ Ce lien élastiqué permet aussi un confort au porté ! Bref je vous recommande !

Côté finitions, j’ai posé un biais rapporté au niveau de l’encolure devant et dos. Dans les explications, il es indiqué de ne poser un biais que pour l’encolure dos, l’encolure devant étant simplement finie par double rempli.

Pour les ourlets du bas de la tunique et des emmanchures, j’ai fait un ourlet double :

Le décolleté de cette tunique est très plongeant, port d’un débardeur obligatoire l’été ou d’un sous-pull en saison hivernale comme ici !

Voilà pour ce défi Burda, je vous laisse découvrir ce qu’ont cousu les autres couturières via le blog de Zélie Décousue !