Je vous présente aujourd’hui un basique : le t-shirt à manches raglan réalisé depuis deux patrons différents.

Ces deux t-shirts semblent tout à fait similaires mais en fait non : quelques petits détails, comme vous le verrez plus bas font la différence ! Pour info, le t-shirt gris/noir fait partie de mon défi Burda du 1er mars ! N’hésitez pas à aller voir sur le blog de Zélie Décousue ce que les copines ont cousu ce mois-ci !

Parlons tout d’abord du tissu. Pour ces deux t-shirts, je suis en fait partie de deux t-shirts (identiques) du commerce de taille 3XL que mon mari ne portait pas. Alors… Plutôt que de les mettre dans la benne à recycler, j’ai préféré en faire des t-shirts ajustés à ma taille !

Les voici avant :

Pour savoir comment coudre un patron dans un t-shirt/sweat du commerce, je vous invite à lire l’article qui en parle ici… Ci-dessous, mon t-shirt en pleine phase de découpe !

Et voici ce que ça donne après !

Juste pour vous montrer, j’ai posé mon t-shirt bleu sur le t-shirt 3XL noir, avant de le couper. Voici ce que ça donne :

En ce qui concerne les patrons, j’ai choisi de coudre pour le t-shirt bleu, le  Teesh Alicia de Chez Machine, qui était un patron PDF gratuit et offert à tous à l’occasion de la sortie de la dernière collection de Chez Machine (merci à la créatrice pour ce chouette cadeau !). Aujourd’hui, il coûte 11€. Ce patron, c’était l’occasion de découvrir cette marque que je ne connaissais que de nom… je n’avais en effet encore jamais cousu de modèle.

Voici ma réalisation en taille 36 (le patron est proposé du 32 au 56), cousu selon le tableau des mesures et réalisé sans aucune modification. Un tableau des mesures finies du vêtement vous permet de voir l’aisance qui a été apportée au t-shirt, c’est un vrai plus !

Voici la description faite par la créatrice : « Alicia vient compléter la base des T-shirts Chez Machine. C’est un incontournable de chaque garde-robe : ultra casual avec ses manches raglan et son aisance parfaite. Il n’en est pas moins féminin avec ses pinces d’épaules. » Niveau 2/5. Les valeurs de couture sont incluses (super !). Côté explications, je les ai trouvées bien faites, suffisamment explicites pour un patron simple de t-shirt.
Le tutoiement est utilisée tout du long, ce qui n’est pas habituel pour un patron de couture mais j’ai trouvé ça amusant. Côté patron PDF, tout s’assemble correctement, un système de calques vous permet de n’imprimer que la taille choisie et ça c’est vraiment chouette.

Voici le schéma technique :

Le second, le t-shirt gris/noir, est le patron Burda n°111 du magazine de décembre 2017 que j’ai déjà cousu trois fois : un pull tout simple, un pull et ses petits volants et un sweat. Une valeur sûre donc ! Il ne me manquait plus que le t-shirt !

Voici le schéma technique :

Ci-dessous ma réalisation en taille 36 (patron proposé de la taille 36 à 44). Pour coudre ce t-shirt, je n’ai tout simplement pas cousu les volants au niveau de l’encolure, ni ceux des manches : la manche est ainsi en un seul morceau (il suffit de superposer la partie haute et la partie basse de la manche).

Revenons plus en détail sur le t-shirt Alicia et sa principale particularité technique : ses pinces d’épaules.

Techniquement, ce n’est pas difficile à coudre mais demande tout de même un peu de minutie si on ne veut pas avoir une pince qui forme un bec. Ce serait alors fort disgracieux. Les instructions sont claires, il est bien précisé « qu’il est impératif que la couture « meure », c’est-à-dire qu’elle se termine en arrondi pour éviter de faire un bec une fois porté ». Je pense toutefois qu’il aurait été bien que cette ligne de couture apparaisse sur le patronage, ça permettrait ainsi d’avoir une belle pince telle que l’a conçue la créatrice.

Personnellement, j’ai cousu la pince comme vous pouvez le voir ci-dessous : d’abord au point droit triple de ma machine à coudre puis à la surjeteuse.

J’ai rentré avec une aiguille à gros chas, les fils du surjet dans la couture de la pince :

Voici ce que ça donne sur l’intérieur, après assemblage de la manche :

Et sur l’extérieur, de profil :

En toute objectivité, le fait d’avoir créer une manche raglan avec cette pince n’apporte pas grand chose au t-shirt, le risque d’y voir un défaut si c’est mal cousu est grand… Je suis quand-même contente d’avoir essayé, c’est le genre de détail que j’aime bien coudre une fois « pour voir » mais que je n’ai pas forcément envie de reproduire. Je préfère donc nettement les manches raglan de mon t-shirt Burda, qui elles n’ont pas de pinces et qui sont du coup beaucoup plus simples et rapides à coudre !

Puisqu’on parle des manches, restons-y. Les manches d’Alicia sont beaucoup plus ajustées que celles de mon Burda (et je préfère). Attention toutefois : si vous utilisez un jersey qui n’est pas très extensible, vous risquez d’être à l’étroit !

Les emmanchures d’Alicia sont plus hautes que celles de Burda (et je préfère) :

Côté encolure, elles sont assez similaires :

Attention toutefois concernant la bande d’encolure Burda : il y a une petite erreur/imprécision ! La pièce A ne doit pas être mise au pli : il faut la positionner sur une seule épaisseur du tissu.

Côté ourlets, je n’ai suivi aucune des explications puisque je me suis servie des ourlets existants : un gain de temps fort appréciable !

Côté finitions, j’ai juste rentré les fils du surjet avec une aiguille à gros chas. Ce n’est pas la finition d’ourlet que j’aime mais, vous l’aurez compris, j’ai préféré ici être rapide et efficace en exploitant les ourlets existants de ces t-shirts du commerce.

Voici ce que ça donne sur l’endroit :

En conclusion, vous l’aurez compris, je préfère le seyant d’Alicia mais avec les manches sans pince du t-shirt Burda… Bientôt je vous parlerai d’un 2ème patron de Chez Machine que j’ai cousu : le manteau Michel !