Voici Cancan, le dernier patron de Sacôtin !

Voici la description de ce sac par Véro, la créatrice de Sacôtin : « Cancan est un sac à bandoulière zippé, tout en rondeur. Vous rêvez d’un sac arrondi mais vous avez peur de coudre des courbes ? L’astucieux patron Cancan est fait pour vous ! L’extérieur se coud entièrement avec des lignes droites, et vous vous entraînerez à coudre des courbes sur la doublure, où les éventuels petits défauts seront peu visibles. Si la couture de courbes ne vous fait pas peur, une variante de Cancan sans pli est incluse. 2 poches dans la doublure : une plaquée qui peut être compartimentée et une zippée. La bandoulière est ajustable. »

Ce patron de sac Cancan est proposé au format PDF au prix de 6,60 €. J’ai à nouveau fait partie de l’équipe des testeuses pour coudre ce sac, le patron m’a donc été offert.

Le patron inclut 2 tailles : Small et Medium. J’ai choisi de coudre la version Small dont voici les dimensions : largeur 25 cm x hauteur 20 cm x profondeur 8 cm.

Le schéma technique (comme d’habitude, les valeurs de couture sont comprises et elles sont de 1 cm) :

A nouveau, la Mercerie des Créateurs a généreusement offert aux testeuses le kit pour coudre ce sac. On a aussi pu bénéficier de 20% de réduction. J’en ai donc profité pour acheter du tissu ! Voici ce que j’ai acheté et reçu :

Avec plein d’échantillons :

Sachez que des kits sont proposés par la Mercerie des Créateurs. Des kits avec bouclerie seule ou bouclerie + zips, avec choix entre 29 couleurs de zips et finition nickel ou bronze.
Pour le corps du sac, Sacôtin préconise un tissu moyen à lourd (toile de coton, jean, lin, suédine, toile à sac, liège, simili,…). J’ai choisi d’utiliser du simili-cuir Galuchat que j’ai acheté sur le site de la Mercerie des Créateurs avec 20% de réduction. C’est un simili-cuir qui se travaille très bien, je recommande ! Je l’avais utilisé pour coudre le sac Menuet.
Pour le tissu contraste, Sacôtin conseille un tissu de poids léger à moyen, avec un bon drapé (coton, popeline, cretonne, suédine fine, velours fin,…). J’ai pour ma part opté pour ce velours Lalique noir et or que j’ai acheté sur le site de la Mercerie des Créateurs avec 20% de réduction. Sachez qu’il ne faut que 20 cm pour le tissu contraste ! Je suis littéralement tombée sous le charme de ce motif ! J’ai par contre trouvé ce tissu sacrément difficile à coudre, peut-être du fait du tissage hyper serré… J’ai dû changer d’aiguille plusieurs fois et j’ai finalement cousu avec une aiguille cuir, histoire que ça perce bien le tissu au niveau des épaisseurs (problème de points sautés).

Pour donner du maintien au sac, Sacôtin préconise d’utiliser de la mousse sur résille pour le fond du sac. J’avais déjà travaillé cette matière pour le sac Quadrille et j’avais à l’époque été bluffée par le résultat.

Le niveau annoncé pour coudre ce sac est 2/3 (intermédiaire), ce que je confirme. Les instructions de montage sont hyper claires et il y a à chaque étape de nombreux schémas. A nouveau, l’assemblage du sac est assez inattendu, notamment au niveau de la formation des plis. Véro fait à chaque fois preuve de beaucoup d’inventivité, ça m’épate à chaque fois !!!

Les plis, justement, parlons-en, c’est ce qui donne toute l’originalité de ce modèle, outre la forme demi-cercle de ce sac :

Ce sac se porte en bandoulière. Pour tout vous dire, une fois le sac fini, je me suis posé la question de la bandoulière. Au porté, ça me gênait visuellement : la bandoulière serait-elle trop épaisse/longue pour ce petit sac ? Un problème de proportion ? Est-ce dû à la forme du sac, à mon choix de tissu ? En tout cas, ça reste un ressenti tout à fait personnel.

Perso, je pense que j’aurais préféré une version avec une petite anse, histoire de pouvoir le porter à l’épaule ou à la main. La forme du sac étant un demi-cercle, la anse viendrait ainsi former/finir le cercle…

La bandoulière est réalisée dans un simili-cuir mais vous pouvez aussi opter pour une sangle toute prête. Pour rappel, on peut presser au fer le simili-cuir, il suffit de placer entre le tissu et la semelle du fer à repasser du coton par exemple.

On peut régler la bandoulière grâce à la boucle de réglage fournie dans le kit :

La bandoulière vient se fixer sur les côtés du sac grâce à des boucles rectangulaires.

Pour l’extrémité de la bandoulière, le kit prévoit des embouts métalliques. J’aime beaucoup cette finition qui est si simple à mettre en place.
Le sac se ferme par une fermeture zippée, c’est la même technique que pour le sac Mambo.
Le kit prévoit un embout métallique pour finir le zip. Perso, j’ai voulu suivre les instructions de montage et donc cousu une languette. C’est une étape qui demande minutie et précision, vous vous en doutez.

Le sac est intégralement doublé (chutes de coton de mon stock).

J’ai retourné le sac pour mieux vous montrer :

A l’intérieur, on y trouvera une poche zippée et une poche plaquée compartimentée :
J’ai ajouté un petit cordon au curseur du zip, je trouve ça joli et hyper pratique. Je les ai achetés trois sous (1,36€ les 10) sur Amazon. Attention toutefois car la durée d’acheminement a été hyper longue !
Voilà pour ce sac. Je vous retrouve bientôt pour vous parler maillots de bain !