J’ai cousu le body de la dernière box couture de chez Craftine !

J’ai été conquise par cette cette box dès l’ouverture de celle-ci !

Il s’agit du body Noisette dont voici la description copiée du site : « Le body Noisette est le « it » item du moment. Initialement catalogué lingerie, le body fait une entrée fracassante dans notre vestiaire de tous les jours. Bas en jersey hyper confort et Haut en crépon viscose pour plus de classe. Sa jolie encolure croisée en V blousante apporte décontraction et sensualité. Le body peut au premier abord apparaître comme une pièce mode pointue, mais à porter avec un jean, il devient une simple blouse avec un petit « truc en plus ». On peut bouger, sauter, se pencher, on est sûre que notre body blouse restera bien en place dans notre jean, et ça c’est top ! ».

Le schéma technique :

Et les photos du body porté :

Ce patron fait partie d’une box couture. ici, c’est la box de rentrée 2019 de chez Craftine Box. Je vous laisse découvrir le concept/principe ici. Pour rappel, c’est une amie très chère qui m’a offert, à l’occasion de mon anniversaire en juin dernier, trois box couture de chez Craftine. J’ai cousu la seconde box en août dernier et ici c’est donc la 3ème et dernière box reçue.

Voici ce que la box contient :

Deux patrons de couture sont proposés : la jupe cacao et le body noisette. Sachez que le patron du body se vend aussi séparément. Il est alors au prix de 8€ (PDF).

Ma box contenait le patron papier, et perso je préfère les planches papier plutôt que les PDF. Pour info, cette option papier coûte 3.50 € en plus. Les instructions de montage ainsi que les patrons PDF sont disponibles via le lien de téléchargement qui se trouve sur le flyer glissé dans la box. C’est donc bien de pouvoir disposer et du format papier et des fichiers PDF. Par contre petit bémol pour la planche papier : les pièces se superposent ! Heureusement les deux patrons sont dissociés, ce qui fait que j’ai pu couper mon body noisette sans problème. Il se trouve que le patron de la jupe cacao ne m’intéressait pas, j’ai donc directement coupé les pièces du patron (et oui, je fais partie de celles qui découpent directement les planches papier !).

Question prix, voici ce que ça coûte :

Les marges de couture sont incluses (1 cm pour les coutures d’assemblage, 2 cm pour les ourlets) et ça c’est fort appréciable.

Les patrons sont disponibles de la taille 34 à 48. Il n’y a pas de tableau des mesures finies du vêtement. J’ai donc un peu hésité et j’ai au final choisi de coudre la taille 36 pour le haut et la taille 42 pour le bas.

Mise à part ce choix de taille, je n’ai fait aucun ajustement ou autres modification. Si c’était à refaire, je pense tout de même que j’allongerai la hauteur du buste de quelques centimètres, histoire de faire blouser davantage le corsage (je précise que mon buste est plus long que la moyenne). Et puis je pense que j’ajouterai un shorty (je pense au patron Madinina) plutôt qu’une culotte, histoire d’éviter les démarcations.
Autre détail qui a son importance : il est difficile de lever les bras, il manque (en tout cas pour moi) de la matière et donc ça tire sur la partie basse du body, ce qui n’est pas très agréable !

Le tissu proposé dans la box est un crépon viscose et un jersey de coton de couleur bleu marine. Le métrage nécessaire pour le corsage est 1m40 et pour la culotte 40 cm. La couleur me plait beaucoup, en revanche l’imprimé avec les petits cœurs rouge & blanc, c’est autre chose… Disons que ça sort de mon style habituel !

Le crépon viscose s’est rétracté au lavage (c’est sa particularité, tout comme la double gaze) mais a retrouvé toute sa splendeur (son coté lisse) au repassage. Comme c’est un tissu fin et fluide, je vous conseille de l’amidonner, ce sera ainsi plus facile à couper et à manier lors de l’assemblage. Perso, je ne l’ai pas fait mais si vous débutez, c’est tout de même mieux. J’ai par ailleurs trouvé ce crépon viscose un peu fragile… J’ai utilisé des aiguilles microtex de taille 70 et c’est nickel. Par contre, attention si comme moi vous avez besoin de défaire et donc de découdre… L’envers étant plus clair, des fils ont été tirés et ça se voit sur l’endroit du tissu… C’est le cas ici avec l’encolure devant et pour laquelle j’ai dû découvre le biais sur une partie…

Les instructions de montage sont claires et suffisamment illustrées. J’aime bien le design, le graphisme. Par contre petit bémol pour les photos car le tissu utilisé étant foncé, on ne voit ainsi pas bien tous les petits détails d’assemblage… Dommage… Ceci dit, comme je lis les explications sur tablette, il suffit de zoomer pour voir les photos en grand et donc les détails !

Le décolleté de ce body est très joli et plutôt échancré : j’aime vraiment beaucoup ! Si cela vous gêne, vous pouvez évidemment porter un débardeur en-dessous. Le tissu étant par ailleurs fin, il est donc un peu transparent mais moi ça ne me gêne pas.

Pour éviter que l’encolure ne se déforme, j’ai fixé un ruban droit-fil sur le devant. La finition proposée pour l’encolure est la pose d’un biais rapporté coupé dans le même tissu. Le livret indique de couper cette bande dans le droit-il, ce que j’ai fait. Si l’encolure avait été plus en courbe, je pense que j’aurais préféré couper cette bande dans le biais plutôt que de le droit-fil, histoire que ça épouse mieux le bord de l’encolure.

J’ai par contre préféré fixé ce « biais » rapporté à ma manière (largeur 4 cm au lieu de 3 cm), faut dire que j’ai maintenant mes petites habitudes…(méthode dont je parle ici).

Sur l’envers :

Pour le montage de la partie basse (culotte), les finitions proposées sont simples, histoire que ça reste accessible au plus grand nombre je suppose..

Pour le tour des échancrures, les instructions de montage proposent de faire un simple rempli de 1 cm au point zig-zag. Perso, j’ai préféré ajouter de la laminette/framilastic sur les bords avant de procéder à l’ourlet, histoire de renforcer les bords et d’éviter que ceux-ci ne se déforment par la suite au fur et à mesure du porté.

J’ai fixé l’élastique directement à la surjeteuse, sans l’étirer :

Et puis, comme je dispose d’une recouvreuse j’ai fini l’ourlet à la recouvreuse :

Voici ce que ça donne :

Pour fermer le body, il est prévu de coudre une bande de trois boutons pressions (fournie dans la box) : j’ai trouvé la bande un peu trop courte, j’ai donc eu quelques difficultés pour replier correctement et de façon égale les extrémités…

Avant de coudre cette bande de boutons pressions, il convient de faire un ourlet de 2 cm sur lequel on vient ensuite coudre cette fameuse bande. C’est une étape qui demande tout de même précision et minutie. Pour m’aider, j’ai pré-fixé la bande avec du ruban double face, histoire que ça reste bien en place au moment de la piqûre. Les instructions conseillent d’utiliser le pied de biche pour zip, ce que j’ai fait.

Voici le résultat final :

Sur l’endroit :

Sur l’envers :

Une fois la culotte cousue, il suffit de l’assembler au corsage en l’étirant au fur et à mesure et ce de façon homogène. Je vous conseille de presser au fer cette couture d’assemblage même si ce n’est pas précisé dans le livret d’instructions.

Les manches sont longues. Curieusement, il n’est pas indiqué de résorber l’embu de la tête de manche… Perso, j’ai quand-même fait un fil de fronces.

Les manches sont finies par un double rentré de 1 cm, ce que j’ai fait.

Voilà pour ce body noisette que je suis très contente d’avoir cousu ! Il me reste encore à coudre le contenu de la première box Craftine, celle du printemps 2019, à suivre donc !