Véritable coup de cœur pour ce patron que je vous présente aujourd’hui !

Cette première version m’a tellement plu que j’ai enchainé directement avec une deuxième version, chose que je fais assez rarement, c’est vous dire comme je suis fan de ce patron !

Voici donc ma première version de La robe et/ou blouse Fringe de Chalk & Notch patterns, marque que je ne connaissais pas du tout !

Il s’agit d’une robe ou d’une blouse semi-ajustée avec jupe froncée de forme liquette. Pour le corsage, deux décolletés en V sont proposés :
Vue A : corsage boutonné au devant
Vue B :
corsage avec encolure tunisienne
En option :
> Poches prises dans les coutures (que je n’ai pas faites)
> Deux largeurs de bracelet de manche avec patte de boutonnage pour un effet manches retroussées
> Liens à nouer à la taille au dos (pris dans les pinces devant ou dos)
> Tuto pour obtenir une maxi dress avec fentes

Le patron est proposé au format PDF (avec système de calques pour les tailles : on peut donc ne choisir que sa taille si on le souhaite et je trouve ça vraiment bien) au prix de $12 soit 10€91. Les marges de couture sont incluses et elles sont de 1 cm ! Et ça c’est un sacré plus !!!

Il est même proposé dans la planche patron les pièces « entoilage » pour la parementure devant & dos et la patte de boutonnage. Clairement je ne les ai pas découpées car je préfère de tout façon entoiler intégralement mes pièces, je ne suis en effet pas partisane des entoilages qui ne sont pas pris dans la couture.

Pour cette première version, j’ai opté pour la blouse avec encolure tunisienne, manches retroussées par une patte de boutonnage et liens à nouer. La seule modification que j’ai faite, c’est que j’ai allongé la blouse de 15 cm afin d’obtenir une tunique.

Question tailles, le patron est proposé de la taille 0 à 18. Bonne nouvelle : il y a un tableau avec les mesures finies du vêtement, ce qui donne une bonne idée de l’aisance apportée au modèle. Pour ma part je me suis fiée au tableau des tailles et j’ai pris la taille 2 qui correspond à mon tour de poitrine. Le résultat est impeccable, la robe est ample juste comme il faut, j’en suis ravie.

Par contre faite attention de bien choisir votre taille, histoire d’être sûre que vous pourrez bien enfiler votre robe : bien que la robe soit ample, elle reste semi-ajustée avec des pinces de taille devant et dos et il n’y a pas de zip pour ouvrir davantage la robe. Une toile vous sera donc peut-être nécessaire pour vérifier tout cela.

Question tissu, il est conseillé de choisir un tissu fin à moyen ayant un joli drapé comme de la viscose, du lin, du voile de coton, du chambray… Comme je n’avais rien de tout cela dans mon stock de tissu, j’ai tout de même osé prendre une cotonnade d’épaisseur moyenne pas réellement souple…

Alors c’est certain, ma cotonnade n’est pas des plus souples ni des plus fines mais j’aime tout de même le rendu ! Il s’agit ici d’un coton acheté chez Diffus’laine Tissus à Saint-Nazaire (11€85 = 1m50).

Le niveau indiqué est intermédiaire, ce que je confirme. Il n’y a pas de réelles difficultés techniques (pinces, fronces, parementures, ourlet arrondi, patte de boutonnage) mais ce patron demande tout de même un peu de temps et de minutie car les finitions proposées sont, je trouve, assez soignées.

Le cahier technique est clair et suffisamment détaillé et illustré. Attention en revanche car c’est en anglais. Ceci dit l’assemblage est relativement simple…

L’encolure tunisienne donne tout le charme à cette tunique !

Les manches retroussées, j’aime également beaucoup !

Ce que j’ai particulièrement aimé dans ce patron, ce sont les finitions soignées proposées dans le cahier technique : la parementure d’encolure et les bracelets de manche sont bien finis, il n’y a pas de surjet apparent à ce niveau-là.

Ci-dessous, quelques étapes successives de la parementure d’encolure :

Le livret conseille d’utiliser la technique de la piqûre-guide temporaire pour former l’ourlet étroit tout le long de la parementure. Si cela vous intéresse, je vous invite à regarder mon dernier podcast (début à 1h14) :

Voici le résultat sur l’envers du vêtement au niveau de la parementure :

De jolies finitions également au niveau des bracelets de manche.

Sur l’endroit :

Sur l’envers…
Vous remarquerez au passage que la patte de boutonnage est prise dans la couture du bracelet de manche :

La patte de boutonnage permet de retrousser les manches. Plutôt qu’une boutonnière, j’ai préféré poser une pression Prym :

La partie haute de la jupe est froncée, ce qui peut donner un effet grossissant. Je trouve cependant ici que ça passe vraiment très bien : les fronces ne sont en effet pas trop importantes.

Il y a une chose que j’ai modifié dans ma deuxième version : j’ai mis ma pièce corsage devant au pli du tissu (il faut donc retirer les valeurs de couture de 1 cm) car je ne comprends pas bien l’intérêt d’une couture au milieu devant… Si votre tissu a des motifs, ça risque de ne pas être très esthétique…

Pour cintrer cette tunique, il est prévu dans le patron, des liens que l’on vient nouer au dos.

Ces liens sont insérés dans la couture des pinces et je trouve ça des plus astucieux !

J’ai fini ces liens par des petits embouts achetés chez Fil 2000 :

Le bas de la tunique est joliment arrondie, façon liquette :

Comme conseillé, j’ai un fait un double rentré (0,6 cm puis 1 cm) pour l’ourlet mais je vous conseille de le réduire, ça facilitera la réalisation de l’ourlet dans les zones où l’ourlet est arrondi.

Voilà pour cette tunique que j’ai déjà pas mal porté. A très vite pour la présentation de ma deuxième version de ce patron !