Je vous ai récemment présenté ma 1ère version de la tunique Fringe, voici la deuxième !

Ma première version :

Ma seconde quasi identique :

Il s’agit d’une robe ou d’une blouse semi-ajustée avec jupe froncée de forme liquette. Pour le corsage, deux décolletés en V sont proposés :
Vue A : corsage boutonné au devant
Vue B :
corsage avec encolure tunisienne
En option :
> Poches prises dans les coutures (que je n’ai pas faites)
> Deux largeurs de bracelet de manche avec patte de boutonnage pour un effet manches retroussées
> Liens à nouer à la taille au dos (pris dans les pinces devant ou dos)
> Tuto pour obtenir une maxi dress avec fentes

Je ne vais pas redire ici ce que j’ai déjà écrit dans mon premier article mais si voulez de plus amples détails sur cette tunique, je vous invite à aller ici ! J’ai à nouveau choisi de coudre la taille 2, ça me convient très bien.

Pour cette 2ème version, j’ai choisi un tissu Atelier brunette acheté il y a quelques temps en promotion (-30%) dans la boutique Anna Ka Bazaar. Il s’agit de la batiste de coton noire « Bye Bye Birdie » dont j’aime beaucoup l’imprimé. Je suis très contente de cet achat (pas de déconvenue à signaler !).

Côté modification, j’ai allongé la blouse en tunique (+ 15 cm) comme pour ma 1ère version. Par contre, j’ai mis la pièce corsage devant au pli du tissu pour éviter d’avoir une couture au milieu devant (il faut tout simplement retirer au milieu devant les 1 cm de marge de couture).

Je reste toujours aussi fan de cette encolure tunisienne…

Les liens à nouer sont pris dans la couture des pinces du devant. Je les ai finis par des petits embouts trouvés chez Fil 2000.

J’aime beaucoup également ces manches retroussées par une petite patte de boutonnage :

Les finitions au niveau de la parementure et des bracelets de manche proposées dans le cahier technique sont soignées, ça demande donc un peu plus de temps et de minutie mais clairement ça en vaut la peine !

Voici ce que ça donne sur l’envers :

En ce qui concerne les bracelets de manche, pour avoir une surpiqûre aussi jolie sur l’endroit que sur l’envers, il faut veiller à bien positionner le repli du tissu. Pour ce faire, j’utilise évidemment des épingles mais aussi un ruban double-face (acheté chez IDM mais on en trouve aussi chez Fil 2000) étroit qui permet de préfixer le bracelet de manche. Pour éviter d’encoller l’aiguille de la machine à coudre, je dispose ce ruban au plus près du bord non fini de mon tissu :

Voici ce que ça donne sur l’endroit puis sur l’envers :

Plusieurs techniques existent pour avoir de jolies surpiqûres aussi bien sur l’envers que sur l’endroit. C’est valable pour des bracelets de manche comme ici ou des cols ou des poignets ou encore des pattes de boutonnage. Le carnet du Défilé d’idées en parle merveilleusement dans une vidéo dédiée : le petit complément – épisode 2.

Le bas de la tunique est légèrement arrondi, ce qui donne un côté liquette que j’aime bien.

L’ourlet est ici un double rentré de 0,7 cm (au lieu de 0,6 puis 1 cm) : c’est ainsi plus facile à réaliser au niveau des parties arrondies de l’ourlet.

Voilà, je crois avoir tout dit, c’était ma dernière cousette estivale, place maintenant à ma garde-robe automnale !