J’ai à nouveau cousu le patron Grenadine/Litchi mais en version courte !

Rappelez-vous, j’ai cousu tout récemment ce modèle Burda avec cette même double gaze :

Il me restait suffisamment de cette double gaze pour me coudre un autre projet. Je n’ai pas tergiversé longtemps : j’ai décidé de recoudre le patron de la robe-chemise Grenadine de chez Craftine Box que je vous ai présentée tout récemment. Pour mémoire, voici ma première version de ce patron, réalisée dans une batiste de coton :

Cette double gaze à pastilles argentées m’a coûté 10€36 les 2 mètres chez Bennytex. Rapport qualité/prix nickel, d’autant plus que j’avais 20 cm de plus ! Cette coupe généreuse m’a donc permis de coudre une seconde cousette dont je suis vraiment ravie !

Ce modèle est donc un mix des patrons Grenadine (corps) et Litchi (manches) dont voici les illustrations et les schémas techniques :

Ces deux patrons faisaient partie de la box de printemps de chez Craftine (2019) mais sachez que vous pouvez également obtenir ces deux patrons séparémment au format PDF (8€ chacun) : Grenadine / Litchi.

C’est un modèle que j’avais adoré coudre et ce fut également le cas pour le chemisier que je vous présente aujourd’hui. Les instructions de montage sont claires, détaillées et suffisamment illustrées. Seul petit bémol : le pas à pas est illustré de photos, ce qui en soi est une très bonne chose, mais le tissu choisi (c’est celui de la box) est foncé… Les marges de couture sont incluses (1 cm pour les coutures d’assemblage, 2 cm pour les ourlets) et ça c’est fort appréciable.

Les patrons sont disponibles de la taille 34 à 48. Il n’y a pas de tableau des mesures finies du vêtement. J’ai à nouveau choisi de coudre la taille 36 et c’est nickel : aucun ajustement si ce n’est d’avoir raccourci la partie jupe : j’obtiens ainsi une chemise avec un petite basque d’env. 20 cm de haut (de toute façon, je ne pouvais pas allonger plus par manque de tissu…)

Si on ne noue pas la ceinture, sachez qu’il y a suffisamment d’aisance :

Le niveau n’est pas indiqué mais je dirais que c’est un niveau intermédiaire du fait de plusieurs détails techniques : col & pied de col, patte de boutonnage rapportée et poignets de manche boutonnées. En même temps, les finitions proposées et la méthode d’assemblage restent relativement simples, histoire de rester accessibles au plus grand nombre.

Justement, voici l’un des détails techniques : le col et le pied de col…

On peut porter ce chemisier avec le col boutonné jusqu’en haut, mais perso je n’aime pas trop…

Ce n’est pas indiqué d’entoiler les pièces du col, mais je l’ai fait quand-même puisque la double-gaze est un tissu mou et que je voulais renforcer cette partie et lui donner un peu plus de tenue…

J’ai cousu l’intérieur du col à la main (plutôt qu’une surpiqûre), c’est une finition que j’aime bien car plus soignée.

Sur l’envers, voici ce que ça donne :

La chemise se ferme au milieu devant par une patte de boutonnage. Pour moi, il y a une erreur sur cette pièce car il est indiqué de la couper à l’inverse du droit-fil… Il s’agit normalement d’une patte rapportée mais ici, j’ai préféré la faire « à-même » : c’est donc une étape couture en moins pour une finition là encore que je préfère car je la trouve plus nette. Pour ce faire, c’est tout simple, il suffit de superposer les deux pièces au niveau des marges de couture.

Cette fois-ci, j’ai décidé d’entoiler la patte de boutonnage. Mais comme je n’avais plus d’entoilage thermocollant, j’ai tout simplement ajouter une épaisseur de coton léger pour renforcer cette partie. Pour ce faire, je l’ai fixée grâce à une colle en spray temporaire qu’on utilise normalement pour le patchwork et ma foi, ça fait le job ! Apparemment, elle n’encrasse pas les aiguilles, ne tache pas le tissu et disparait au lavage. Que demander de plus ?!

J’ai opté ici pour des pressions de la marque Prym (avec la pince). Ce sont normalement des pressions pour tissus de type maille/jersey, mais je trouve que ça s’adapte également très bien pour des tissus de type chaine & trame…

Voici quelques vues du chemisier sur l’envers :

La robe-chemise est cintrée à la taille par une ceinture qu’on vient nouer au devant :

Comme pour la fois précédente, j’ai ajouté un 3ème passant au milieu dos :

On peut aussi porter ce chemisier non ceinturé, mais perso, je préfère nettement quand ça marque la taille.

Ceinturée, y’a pas de doute, je préfère nettement !

Le bas du chemisier est fini par double rentré de 0,7 cm :

Les manche sont longues et finies par des poignets boutonnés :

Là aussi, j’ai entoilé les poignets avec une épaisseur de coton (et non un entoilage thermocollant) :

Sur l’envers :

Ces poignets sont stylés alors que c’est facile à coudre ! C’est un détail qui me plait vraiment beaucoup car c’est ingénieux et fort bien pensé pour les débutants !

Voilà pour cette nouvelle cousette !