Il me fallait un second gilet long et noir dans ma garde-robe. C’est à présent chose faite.

Pour ce faire j’ai souhaité coudre le gilet Natacha d’Urban Fairy : un gilet court ou long, c’est au choix, avec une jolie encolure légèrement arrondie, des manches raglans et des poches plaquées. La coupe de ce gilet est assez large/loose pour pouvoir porter un pull en-dessous. C’est d’ailleurs ce détail qui m’a tout de suite plu : les manches sont larges et ça c’est chouette car la plupart des patrons que je connais proposent des manches très ajustées !

L’encolure aux bords arrondis :


Les manches raglans avec couture d’assemblage au centre des manches :

Le patron est proposé au format pochette et PDF. Les marges de couture sont comprises, elles sont de 0,7 cm sauf pour les ourlets où elles sont de 2 cm. J’ai pour ma part tout cousu à la surjeteuse et à la recouvreuse.

Ci-dessous, une vue sur l’intérieur du gilet au niveau de l’encolure :

Les bords du gilet sont finis à la recouvreuse :

L’ourlet du bas de manche est réalisé à la recouvreuse :

Le patron est disponible de la taille 32 à 52. Je l’ai cousu en taille 36 et je n’ai fait aucun ajustement.

En ce qui concerne la longueur du gilet, j’ai fait comme Elsa pour son gilet bleu : j’ai retiré env. 7 cm depuis la ligne « gilet long » : le gilet m’arrive ainsi mi-cuisses et c’est exactement ce que je voulais.

Le tissu utilisé est un jersey Milano noir de chez Stragier. J’avais alors profité d’une promo grâce à Carole via Thread & Needles (hello Carole, si tu passes par ici ! Chaine Youtube Débutante en couture ) : 26,50 € les deux mètres frais de port inclus, une belle affaire au regard de la qualité de ce tissu.

Dans les explications il est indiqué que ce patron est prévu pour être cousu dans un tissu de type maille/jersey mais sachez qu’il est également indiqué qu’il est possible de le coudre dans un tissu chaîne et trame.

Côté difficultés du patron, personnellement je n’en ai pas eues : c’est un patron que j’ai cousu très rapidement puisque 1/ je l’ai cousu à la surjeteuse 2/ je n’ai pas cousu les poches plaquées, 3/ je n’ai pas inséré de passepoil 4/ Elsa a mis en ligne une vidéo pour monter ce gilet ce qui facilite encore davantage la réalisation de celui-ci !

Côté finitions des bords de l’encolure devant et dos, il est proposé de réaliser une sorte de parementure que j’ai trouvée vraiment très chouette. J’ai toutefois un peu modifié la chose car je souhaitais absolument utiliser ma recouvreuse.

Voici la jointure entre la parementure / bande d’encolure et l’ourlet au niveau des extrémités :

Je vous montre ci-dessous comment j’ai procédé (je me dis que ça peut peut-être intéressé quelqu’un qui a une recouvreuse) sur une petite pièce d’étude de couleur clair, ce sera tout de même mieux qu’avec mon tissu noir…

1/ Il convient tout d’abord de retirer 1 cm sur la pièce papier de la bande d’encolure, soit au final une bande dont la largeur est de 2 cm au lieu de 3 cm.

2/ Fixer cette bande à la surjeteuse, endroit contre endroit au bord de l’encolure en simple épaisseur et non plié en deux comme recommandé (histoire d’éviter les sur-épaisseurs).

3/ une fois la bande fixée à la surjeteuse, préformer au fer l’ourlet de cette bande/parementure en la rabattant sur l’intérieur du vêtement et en suivant les explications d’Elsa pour que les valeurs de couture soient couchées vers l’intérieur du gilet (je trouve d’ailleurs cette astuce très chouette car ça permet ainsi à la parementure de ne pas être du tout visible sur l’extérieur) :

4/ rabattre la bande/parementure à l’intérieur (envers contre envers) : plier en veillant à ce que les marges de couture surjetées soient plaquées contre la pliure :

Presser au fer :

Voici ce qu’on obtient :

Sur l’envers, déplié, ça donne ça :

5/ Marquer au fer l’ourlet du bas du gilet (ici 2 cm) :

5/ positionner endroit contre endroit la parementure et le devant en veillant à 2 points :
a/ l’espace réservé aux valeurs de couture doit être bien positionné comme sur les photos ci-dessous. Il faut donc contrarier la pliure faite au fer précédemment.
b/ l’ourlet du bas est déplié

Tracer une ligne à 2 cm du bord (c’est la largeur de l’ourlet) comme ci-dessous :

Coudre sur sur cette ligne :

Dégarnir l’angle :

6 / Retourner sur l’endroit, presser au fer :

Coudre l’ourlet à la recouvreuse, comme vous en avez l’habitude. Le pied de biche est placé à côté de la sur-épaisseur formée par les marges de couture :

Et voici le résultat, sur l’endroit :

et sur l’envers :

et voilà, j’espère que c’est à peu près clair…

Ce gilet je l’aime beaucoup. Je vais souvent le porter, ça c’est sûr !

Je trouve qu’il seconde bien le gilet Cannelle de Christelle Beneytout qui lui, en revanche est très ajusté au niveau des manches. Pour mémoire le voici :

Voilà pour ce gilet ! A très vite pour vous parler du Kimono Aiko !