Après la robe, voici la blouse !

Dans mon précédent article, je vous présentais la robe Liliana que j’avais cousue pour moi dans le cadre d’un test pour Elsa alias Urban Fairy. Pour lire ou relire l’article, c’est par ici !

Je vous présente aujourd’hui la version blouse qui est également proposée dans le patron et cette fois, je l’ai cousue non pas pour moi mais pour ma mère (sur les photos, c’est moi qui la porte).

Voici la description faite par Elsa : « Liliana est une robe boule ou une blouse ample à la taille, avec des volants tendances aux manches. La coupe est flatteuse : cintrée à la poitrine, assez loin du corps au niveau de la taille (donc idéale pour cacher un petit ventre) et assez large aux hanches pour la robe. Elle se ferme sur le milieu devant par un zip apparent (les mères qui allaitent seront ravies de son système de fermeture !), ses volants ne sont pas froncés, ce qui permet d’apporter une touche féminine sans qu’il y ait trop de volume au niveau des bras. » Voici le schéma technique :

La blouse/robe Liliana est proposée au format pochette (14€) et au format PDF (9€). En tant que testeuse, j’ai reçu le patron au format PDF (les valeurs de coutures sont incluses, youpi !).

Question tissu, j’ai cousu la blouse dans une étoffe que m’avait transmise ma mère : une matière que j’aurais difficilement du mal à décrire car j’ignore sa provenance mais il est fort probable que ce soit du polyester (= un tissu qui ne se froisse pas !). Clairement, cet imprimé à fleu-fleurs n’est pas du tout mon style, si vous me suivez ici, vous le savez d’ailleurs très bien !

Le patron est proposé de la taille 32 à 52. J’ai ici intégralement cousu la taille 44 sans trop savoir si cette taille conviendrait ou pas à ma mère. On avait cousu ensemble la blouse Antigone (toujours d’Urban Fairy) en taille 44 et celle-ci lui convenait parfaitement ! J’ai donc cousu la même taille pour Liliana…

Je me permets donc de porter ici pour les photos cette blouse, certes un peu trop grande, mais qui ne me va pas si mal au final !

Je n’ai pas fait d’ajustement de stature bien que ma mère fasse 1m62 (le patron est proposé pour une personne mesurant 1m68). Sachez cependant qu’Elsa a prévu des lignes de stature sur les pièces du patron. Dans le cahier technique, on trouve un tableau avec le nombre de centimètres à ajouter ou à enlever en fonction de la taille de chacun.

J’ai en revanche procédé à quelques modifications en ce qui concerne les manches :

1/ Je n’ai pas cousu les volants car je n’étais pas sûre que ça plaise à ma mère.

2/ La manche est d’un seul tenant, j’ai en effet retiré la découpe. Pour ce faire voici comment j’ai procédé : il suffit de marquer au stylo les marges de couture du haut de manche et du bas de manche puis de retirer celles du haut de manche. Il ne reste plus ensuite qu’à superposer le haut de manche sur le bas de manche, de scotcher le tout et le tour est joué. Les photos seront peut-être plus parlantes :

3/ J’ai élargi les manches de quelques centimètres pour être sûre que ma mère puisse y passer ses bras aisément et puis parce que je voulais des manches élastiquées.

4/ Par manque de tissu, les manches ont été raccourcies de 13 cm. J’ai opté pour des manches 3/4. Elles sont finies à leur extrémité par une coulisse élastiquée (note pour moi : dimensions de l’élastique : 1,5 X 21 cm VC incluses)

Sur l’envers :

En ce qui concerne les ourlets, j’ai fait un double rentré de 1 cm comme préconisé dans les explications :

J’ai pour ce faire utilisé mon pied Pfaff bien pratique :

Et voici le résultat :

Parlons à présent de la jolie encolure ronde de Liliana et de son détail technique : le zip apparent :

Elsa explique très clairement en vidéo comment s’y prendre pour coudre cette fente passepoilée zippée :

Ci-dessous, j’ai fait un essai en entoilant la patte plutôt que le corsage et ma foi, ça marche aussi. Je vous montre en images ce que ça donne :

L’étape « presser au fer » est cruciale, mais ça vous le savez déjà ! Pour ma part je presse au fer en plusieurs étapes.

Voici la fente, sur l’endroit :

Et voici le résultat après la pose du biais (finition de l’encolure) :

Voici ce que ça donne sur l’envers :

Le biais rabattu sur l’envers :

Une vue générale de l’envers de la blouse :

Et bien voilà pour cette blouse, je crois vous avoir tout dit ! Il ne manque plus que la photo de cette Liliana portée par ma mère…