Coup de coeur pour cette blouse Rosanna, aussitôt vue, aussitôt achetée !

Je l’ai cousue il y a maintenant plusieurs semaines mais je ne publie cet article que maintenant…

Il s’agit du patron de la blouse Rosanna d’Anna Rose Patterns, un patron PDF au prix de 8€ (format A4 et A0). Voici la description faite par sa créatrice : « Rosanna est une jolie blouse à manches longues, parfaite pour la saison froide. Le corps de la blouse, cintré à la poitrine par des pinces, peut être simple ou composé d’un corsage taille empire et de basques plissées. Un pli creux central sur le devant et un pli rond central au dos sont encadrés par des plis plats. Rosanna s’ouvre grâce à une boutonnière à l’épaule qui pourra se situer à gauche ou à droite. L’encolure se finit par un biais ou par un col cheminée doublé. Le col est boutonné sur le côté dans la continuité de la boutonnière d’épaule. Le bas des manches est légèrement froncé pour s’ajuster à de longs poignets plus étroits. Il est possible d’ajouter un petit volant sur le bas du poignet pour encore plus de féminité ». Voici le schéma technique (j’ai choisi de coudre la version A avec basques et manches finies par un petit volant) :

Le patron est proposé de la taille 34 à 46. Vu l’ampleur du modèle au niveau des basques, j’ai choisi de coudre intégralement cette blouse en taille 36 (mesure qui correspondait à mon tour de poitrine). Il n’y a pas de tableau des mesures finies du vêtement, ce qui ne permet pas de se rendre compte de l’aisance apportée au modèle : Attention donc car la coupe est très ajustée au niveau du haut du corsage et ample au niveau du bas. A l’essayage, je me suis rendue compte que ça tiraillait un peu au niveau de la carrure et que c’était un peu juste en matière de longueur d’épaule.

En ce qui concerne le patron PDF, sachez que les marges de coutures sont incluses (1 cm indications contraires) et ça c’est vraiment chouette. A noter que les pièces poignets et volants ne sont pas incluses dans le patron, c’est à nous de les dessiner. Je vous conseille vivement d’imprimer votre pdf en couleurs car il n’y a que des lignes continues. C’est en effet l’erreur que j’ai faite : comme j’ai tout imprimé en noir & blanc, je n’arrivais plus à distinguer les doubles lignes au niveau des pattes de boutonnage des épaules…

En ce qui concerne les explications, je regrette qu’il n’y ait pas d’illustrations, c’est dommage car le niveau de difficulté annoncé de cette blouse est de 3/4.

Sachez cependant que la créatrice a fait un pas à pas richement illustré sur son blog et propose donc un zoom sur le montage de la boutonnière et du col de la blouse et ça c’est vraiment bien car ça aide grandement à la compréhension de ces étapes délicates. En tout cas, il faut être vigilant et bien lire les explications car à certains endroits, il faut coudre à 2,75 cm ou à 1,75 cm du bord… Ce qui n’est pas très habituel.

Pour info, il est proposé d’assembler les manches à plat comme pour la réalisation d’un vêtement en jersey. Idem pour le devant et le dos du corsage (basque devant assemblée au corsage devant, basque dos assemblée au corsage dos).
Perso, j’ai préféré coudre cette blouse comme je le fais d’habitude :
1 /assemblage du haut corsage devant et dos par les coutures latérales, 2/ assemblage des coutures latérales des basques devant et dos 3/ assemblage du haut du corsage et des basques par la couture de taille 4/ assemblage des manches 5/ assemblage des manches dans les emmanchures du corsage.

En ce qui concerne le tissu, la créatrice conseille les tissus suivants : Crêpe, Viscose, Tencel, Coton, Twill, Batiste, Flanelle… Pour la version A, il est indiqué d’éviter les tissus trop fluides. J’ai pour ma part opté pour une batiste de coton de couleur kaki achetée aux coupons de St Pierre dans la boutique Modes & Travaux (10€ les 3 mètres).

J’ai été séduite par plusieurs détails de cette blouse : le col droit et sa patte de boutonnage à l’épaule, ses basques devant et dos à plis et ses manches longues finies par un petit volant.

Parlons tout d’abord du col : je trouve les proportions parfaites, le col n’est ni trop large, ni trop haut, je suis conquise.

J’ai suivi les explications du pas à pas illustré. Avec les photos, ça aide grandement. Côté finitions, j’ai préféré fixer le col à l’intérieur à la main avec un point invisible. Finition qui est d’ailleurs proposée (non expliquée) dans le livret.

J’ai opté pour des petits boutons pressions en métal Prym pour fermer la blouse. Je trouvais que ça s’associait bien avec ce tissu kaki et puis c’est plus rapide à fixer que de faire des boutonnières. Attention, l’emplacement précis des boutons et des boutonnières ne figurent pas dans le patron, c’est à nous de le déterminer.

J’aime beaucoup le style de cette blouse avec cette taille empire et ces basques devant et dos !

Pli creux au devant :

Plis rond au dos :

Pour l’ourlet du bas, j’ai préféré faire un double rentré de 1 cm.

Parlons à présent des manches que je trouve délicates et féminines avec ce poignet volanté.

Dans les explications, il est indiqué que « les poignets doivent avoir de la tenue, ne pas hésiter à les doubler/thermocoller si nécessaire. » Pour ma part, pour éviter que l’entoilage thermocollant du poignet soit visible et contre ma  peau, j’ai doublé les poignets. J’ai également préféré doubler le volant pour une plus jolie finition. Le fait d’avoir doublé tous ces éléments, permet également de ne pas voir toutes les coutures d’assemblage, je trouve ça beaucoup plus esthétique.

Voici les poignets avant assemblage :

Et le résultat final :

Voici ce que ça donne sur l’envers :

Voici une vue sur l’intérieur de la blouse. J’aurais pu, j’en conviens prendre du fil de couleur kaki pour mes surjets mais je n’en avais hélas pas en stock…

Je suis contente d’avoir cousu cette blouse que je vois d’ailleurs très bien dans un tissu de type jersey sans la patte de boutonnage. A tenter !