Voici un petit retour en arrière avec quelques pochettes et autres cousettes de cette fin d’année 2018…

Petite frénésie de sac/trousse/pochette à l’approche de Noël… Et oui comment résister ?! On commence tout de suite avec une grande trousse toute simple, réalisée sans patron : une trousse non doublée. Il s’agit ici d’un tissu enduit Papa pique et maman coud :

Ensuite… Avec un même tissu, j’ai réalisé une petite trousse et une pochette :

Là encore pas de patron, un simple rectangle comme base et c’est parti !

Pour la pochette tricolore ci-dessous, j’ai en revanche utilisé un chouette patron qui nous a généreusement été offert par Louise du blog Les lubies de Louise :

La seule difficulté de ce patron, à n’en point douter, c’est la pointe/angle qu’il faut gérer avec précision mais Louise l’explique clairement dans son tuto :

J’ai par ailleurs suivi ses conseils et utilisé du fil de nylon invisible pour la surpiqûre finale : c’est donc très discret, j’adore !

J’ai à nouveau cousu le sac Cachôtin de Sacôtin, qui, je le rappelle est un patron offert à tous par la marque. J’ai utilisé du simili cuir dragon et du simili cuir Swarowski gris foncé achetés à la Mercerie des Créateurs :

Une fois n’est pas coutume : j’ai cousu une peluche et elle s’appelle Minuit ! Vous l’avez remarqué je couds principalement des vêtements. J’avais donc envie de m’essayer à autre chose et de découvrir d’autres techniques via la couture de peluches. O’Kryn m’a proposé de tester son premier patron, ce que j’ai accepté. Coudre une peluche, ça a donc été une grande première pour moi et ce fut une expérience intéressante même s’il faut bien l’avouer, la chauve-souris, ce n’est pas trop mon style ni mon univers…

Côté patronage, les pièces sont dessinées à la main, ce que je trouve dommage. Je préfère en effet les patrons digitalisés. Côté réalisation, l’assemblage est simple et donc accessible aux débutants avancés qui souhaiteraient se lancer dans la réalisation de cette peluche. Les explications sont bien détaillées et illustrées et il y a tout du long des petites pointes d’humour que j’ai trouvées bien plaisantes à lire. J’ai utilisé des chutes de tissus pour ce projet, c’est en effet l’idéal pour écouler ses petites chutes ! Ici du tissu Atelier Brunette pour le corps et du coton noir tout simple. Le résultat est mitigé : mes cotons n’ont pas assez de tenues, les ailes et les oreilles ne tiennent pas en place si on positionne la chauve-souris debout. Je regrette de ne pas avoir entoiler ces parties, ça aurait donné plus de tenue/maintien.

Le plan de coupe est proposé sur une simple épaisseur du tissu. Il faut donc veiller à retourner les pièces oreilles, ailes et dos. Il n’est hélas pas proposé un autre plan de coupe avec tissu en double épaisseur (voire en 4, ce que j’ai fait), cela éviterait ainsi de positionner et de retourner à chaque fois les pièces…

En ce qui concerne le motif du visage, il est tout simplement réalisé avec des feutres textiles. J’aurais aimé que le patron propose d’autres techniques : broderie main, broderie machine, feutrine ou boutons pour les yeux…. ou encore la technique du transfert textile ou même, pour ceux qui en sont équipés, d’utiliser la Silhouette Cameo ou la Scanncut…
Ca éviterait d’avoir à reporter à la main les traits du visage, ce que je trouve assez amateur surtout pour des personnes qui comme moi ne savent pas du tout dessiner… Sachez que le patron propose en bonus, 9 motifs de visage et 5 motifs de pavillons d’oreilles supplémentaires.
Pour recopier les motifs sur mon tissu, j’ai utilisé ma baie vitrée et recopié le visage par transparence. O’Kryn vous indique comment faire ici.

Grâce à cette peluche, j’ai appris (ce n’est pas encore ça mais ça va venir…) à faire une couture invisible à la main. O’Kryn propose même une vidéo qui aide grandement à la compréhension ! Cette technique demande toutefois une certaine dextérité et de l’entraînement (en tout cas pour moi…). Je vous conseille vivement de marquer au fer les valeurs de couture ou de les marquer au feutre effaçable pour être plus précis.

Voici les sympathiques versions de la créatrice :

Et pour finir, je vous présente un projet qui a été cousu par ma mère : une chèche doublée fort jolie :

L’endroit est cousu dans un coton imprimé et l’envers dans de la polaire. Bref, une chèche idéale en cette période hivernale :

Cette chèche a été cousue d’après ce tuto que je trouve fort astucieux car il nous indique comment coudre une chèche de plus de 2 mètres d’envergure dans moins de 50 cm de tissu ! Franchement, je top ça top !!!

Et voilà ! A très vite pour vous présenter mes dernières réalisations couture : deux blouses et deux gilets !