Aujourd’hui c’est le 1er avril, c’est le jour des farces et des blagues mais c’est aussi le 16ème jour de confinement… no comment…
Et en cette période quelque peu particulière je mets un point d’honneur à ne pas perdre mes petites habitudes couturesques… Aujourd’hui donc c’est aussi le jour du défi Burda !

Il s’agit du modèle n°118 du magazine Burda de novembre 2019 dont voici la couverture :

C’est un t-shirt à la coupe ajustée et aux manches longues. L’encolure est ballerine/bâteau au devant. Tout le charme et toute l’originalité de ce modèle réside dans le dos car il y a un joli décolleté en V et des pans qui viennent se nouer au milieu dos et qui forment un joli drapé.
Voici le schéma technique :

Ce patron est proposé de la taille 36 à 44 et j’ai, comme d’habitude chez Burda, cousu la taille 36. La coupe de ce t-shirt est ajustée et donc près du corps. Sur moi, ça ne l’est pas tout à fait, s’il y avait eu la taille 34, je l’aurais alors cousu dans cette taille. Ce t-shirt n’est donc pas aussi moulant que ce que j’avais espéré, mais ça me va quand-même…

Autre point qui a son importance, ce t-shirt est très long mais moi j’aime bien !

Côté tissu, Burda conseille d’utiliser un tissu de type de jersey qui soit bi-strech, donc étirable dans les deus sens. Je vous recommande de choisir un tissu qui a suffisamment de tenue (jersey avec élasthanne, lycra… évitez les tissus trop fins/mous/tricotés par exemple) histoire que les pans drapés du dos restent bien plaqués au dos.

Petit conseil au passage, attention de ne pas étirer/déformer les parties du dos supérieur qui sont coupées dans le biais, vous risquez en effet de voir cette partie se décoller de votre dos de façon très inesthétique. Mlle Miio a d’ailleurs évoqué le sujet dans l’un de ses derniers articles de blog car elle avait un problème de bâillement au niveau des pans du dos supérieur…

J’ai découvert son article une fois mon t-shirt cousu, quel dommage ! Elle écrivait notamment que ce t-shirt n’était pas soutien-gorge compatible et je le confirme car l’encolure est vraiment large/décolletée et laisse donc apparaître les bretelles du soutien-gorge. Idem pour le dos qui descend un peu trop bas…

Pour tout vous dire, je n’avais plus aucun tissu jersey dans mon stock… j’ai donc dû ruser… J’ai ainsi décidé de faire un peu de recyclage… en faisant du tri dans mon armoire, j’ai retrouvé cette jupe longue de danse que j’avais réalisée il y a plus de 7 ans à l’occasion d’un réveillon de nouvel an. C’est une jupe que j’ai peu portée car je la trouvais un peu trop festive du fait de ce tissu pailleté…

Je m’étais inspirée de la fameuse robe Givenchy portée par Audrey Hepburn dans le film Diamants sur canapé

Patronage maison donc pour cet ensemble haut/jupe.

J’ai ainsi pu couper dans cette jupe le t-shirt Burda que je vous présente aujourd’hui. Comme quoi, rien ne se perd, tout se transforme !

Je n’ai évidemment pas pu couper toutes les pièces demandées par les instructions Burda… j’ai donc fait au mieux à savoir que je n’ai pas doublé le dos supérieur (j’ai simplement ourlé les bords) et j’ai raccourci la bande qui sert de nœud (60 cm au lieu de 128 cm). Ceci dit, je comptais dès le départ réduire la longueur du nœud que je trouvais bien trop longue et donc fort peu pratique à porter !

Pour mémoire, voici le modèle de Burda qui montre bien la longueur du pan :

Le niveau indiqué par Burda est de 2 sur 4, ce qui signifie « nécessite des connaissances en couture et/ou du temps, ce que je confirme. C’est en soi un patron simple à assembler, bien plus facile qu’on ne le pense. Je n’ai pas tout à fait suivi les instructions de montage car j’ai mes petites habitudes et mes petites préférences…

Vous le savez, les valeurs de couture ne sont pas incluses chez Burda. Perso, j’ai ajouté partout 0,7 cm (surjeteuse) et 1,5 cm pour les ourlets des manches et du bas du t-shirt (recouvreuse).

J’aime bien cette encolure « ballerine » même si c’est très décolleté. Je regrette toutefois de ne pas avoir entoilé la parementure devant car hélas elle ne reste pas tout à fait en place au porté, même après l’avoir sous-piquée… Erreur de débutante donc…

Le dos est décolleté en V et ce nœud est bien joli je trouve :

Je vais vous montrer les différentes étapes d’assemblage pour coudre ce t-shirt. Comme indiqué plus haut, je n’ai pas tout à fait suivi les instructions de montage de Burda, j’ai un peu fait à ma sauce !

Edit du 5 avril 2020 : Marmotta a également cousu ce t-shirt et a proposé sur son blog un pas à pas hyper détaillé et merveilleusement illustré. Foncez, je vous le recommande vivement !!! 

J’ai tout d’abord ourlé les bords du dos inférieur (à la recouvreuse). Idem pour la pièce du dos supérieur. Je rappelle que Burda prévoit de doubler la pièce dos supérieur mais par manque de jersey, j’ai fait comme j’ai pu et donc préféré ourler les bords…

Le dos supérieur me fait penser à la forme d’un papillon :

Vu sur l’intérieur. J’ai opté pour un ourlet étroit à la recouvreuse :

On vient superposer les deux pièces l’une sur l’autre (envers du dos sup. sur endroit du dos inf.), en respectant les repères indiqués sur le patronage. J’ai épinglé puis cousu à grands points dans les marges de couture.

Pour le devant, il est prévue une parementure (à entoiler, ne faites pas la même erreur que moi !) que j’ai assemblé à la surjeteuse :

La photo ci-dessous, c’est pour vous montrer que je n’ai assemblé que le bord supérieur, la partie épaule est laissée libre :

Ensuite, j’ai positionné sur la pièce dos ma pièce devant au niveau des épaules (endroit contre endroit) mais en dégageant la parementure.

Quand on retourne sur l’autre côté, on voit en fait que j’a calé la partie que j’ai ourlée sur la couture d’assemblage du devant/parementure :

Une fois épinglé, je positionne par-dessus la parementure, l’épaule dos est ainsi prise en sandwich. C’est ce que j’appelle la technique du fourreau.

J’assemble à la surjeteuse puis je rentre les fils :

Puis je retourne sur l’endroit : la finition est propre, la couture d’assemblage des épaules n’est donc pas apparente car cachée par la parementure.

Sur l’envers :

Une fois que c’est fait, le plus dur est fait !!! On coud ensuite à plat les manches puis on assemble en une seule étape la couture de dessous de manche et la couture des côtés.

Arrive ensuite l’étape qui pourrait en effrayer plus d’une alors que c’est en fait un jeu d’enfant : le fameux nœud ! En fait, c’est un faux nœud ! Burda nous indique donc de coudre un rectangle qu’on viendra positionner et enrouler au niveau du centre du dos supérieur.

On forme donc un tube qu’on viendra fermer à la main. Cette petite bande vient resserrer le centre du dos.

Voici ce que ça donne :

Et pour finir, il faut tout simplement insérer dans cette boucle, un rectangle dont les extrémités sont coupées en biseau. Comme mentionné plus haut, j’ai énormément rétréci la bande à nouer. J’ai donc coupé un rectangle de 60 cm au lieu de 128 cm !

Résultat, on a un rendu/effet visuel d’avoir un nœud noué alors qu’en fait, ce n’en est pas du tout un… Remarquez, c’est assez astucieux de la part de Burda, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple !

Il ne reste plus qu’à coudre les ourlets ! Ici à la recouvreuse :

Les manches sont longues et j’aime bien !

Voici quelques photos de l’intérieur du t-shirt :

Voilà pour ce t-shirt, défi Burda à nouveau relevé ! Rendez-vous sur le site de Zélie Décousue pour voir ce que les autres couturières ont réalisé !