Pour ce défi Burda d’octobre, j’ai cousu une blouse cache-coeur !

Il s’agit du modèle 109 du magazine Burda de novembre 2010. Ca date donc !!! C’est en fait la jolie réalisation de Tokad qui m’a donné la furieuse envie de coudre ce modèle ! J’avais heureusement ce magazine en ma possession. Pour celles et ceux qui ne l’ont pas, sachez que cette blouse est également disponible en patron PDF ici (en anglais).

C’est une blouse cache-coeur qui se noue sur le côté par de longs et larges liens. Le décolleté est vertigineux et nécessite le port d’un débardeur en dessous. Les manches longues sont légèrement bouffantes et resserrées par un poignet boutonné.

Voici le schéma technique :

Le modèle présenté :

Le patron est proposé de la taille 36 à 44. J’ai opté pour la taille 36 et je trouve au final cette blouse bien trop ample… Bref ce n’est pas des plus flatteurs…

Idem pour les manches que je trouve trop longues.

C’est en cousant ce modèle qui date de 2010 que je me suis rendu compte d’une chose : j’ai l’impression que les patrons Burda d’aujourd’hui taillent plus petits qu’avant. Je me rappelle qu’on disait souvent : « ATTENTION, chez Burda ça taille grand ! » Mais je crois bien que ce n’est plus du tout vrai aujourd’hui. Je pense en effet qu’ils ont du revoir leurs gabarits de base : les patrons Burda d’aujourd’hui taillent bien mieux qu’avant, vous ne trouvez pas ?

Idem pour les instructions de montage : celles d’aujourd’hui sont bien plus compréhensibles que celles d’avant. Ici, les explications de ce modèle de 2010 sont plutôt succinctes… Pour info, cette blouse Burda est indiqué 2/4. Chez Burda, ça veut dire « nécessite des connaissances en couture et/ou du temps », ce que je confirme.

Je les ai donc lues mais j’ai préféré procéder à ma manière. Côté pièces patron, il faut savoir qu’il y a 4 pièces à décalquer et 6 rectangles à dessiner nous-mêmes et je dois bien vous avouer que je n’ai pas trouvé cette étape particulièrement réjouissante… D’autant plus que chez Burda, il est bon de le rappeler, les valeurs de couture ne sont pas incluses…

Alors… je  décalque le patron, je coupe toutes mes pièces dans ce coton plumetis acheté aux Coupons de Saint Pierre (15€ les 3 mètres). Tissu avec lequel j’avais aussi cousu la blouse Panama de Maison Fauve :

ET… au moment d’assembler les épaules du devant avec celles du dos, je m’aperçois que ça ne coïncide pas du tout… les devants sont beaucoup trop petits par rapport au dos ! Et là je me rends compte de mon erreur : je me suis trompée en décalquant le patron, oh la la ! J’avais en fait coupé le devant au niveau du tracé de la parementure… La fille pas du tout réveillée, quoi…
Comme je n’avais plus assez de tissu pour redécouper les pièces du devant, j’ai fait au mieux : il y a donc une découpe au devant qui n’est pas du tout prévue dans le patron. Cette découpe, autant l’assumer : je l’ai donc soulignée par un passepoil argenté acheté chez Fil 2000.

Passepoil que j’ai également décidé d’ajouter au niveau de l’empiècement des épaules. Pour info, c’est le dos qui vient se prolonger sur le devant, la couture d’assemblage se situe donc non pas au niveau des épaules mais au niveau du haut du devant.

Au final, je suis contente de mon erreur car ça donne davantage de cachet à cette blouse !

Le décolleté en V est féminin mais très profond ! Port d’un débardeur obligatoire !

Côté finitions, il s’agit de parementures devant et dos. Je n’ai pas fait de sous-piqûres mais j’ai maintenu les parementures devant par des points à la main (glaçage).

Les manches longues sont bouffantes : elles sont froncées et resserrées par un poignet boutonné. C’est un détail féminin que je trouve absolument charmant.

L’ouverture proposée est finie par une fente de manche.

Quant aux finitions, j’ai préféré fixer à la main le poignet sur l’intérieur de la manche. Voici ce que ça donne sur l’envers :

Parlons à présent des liens à nouer !

Voici ce que ça donne quand la blouse est à plat et non nouée :

Le pan droit est plus court…

… que le pan gauche :

Le pan gauche vient passer par l’ouverture située au niveau de la ceinture côté droit.

Le pan gauche vient ensuite faire le tour pour se retrouver sur le devant et ainsi former un nœud avec le pan droit :

Les instructions disent de laisser une ouverture de 4 cm au niveau de la ceinture mais c’est hyper mal expliqué… J’ai donc fait au mieux…

Il n’y a pas de cran/repère d’assemblage pour positionner la ceinture au devant, j’ai donc décidé de faire coïncider la couture de la ceinture avec l’extrémité du devant :

En ce qui concerne l’assemblage des ceintures (et des liens à nouer) au bas du corsage (pour info le bas du corsage est froncé au devant et au dos pour donner du blousant), j’ai fait comme pour la blouse Antigone d’Urban fairy. Il y a donc une surpiqûre apparente sur le haut de la ceinture (c’est vrai que j’aurais pu refermer l’ouverture à la main…) :

Voici ce que ça donne sur l’envers :

Pour voir les autres réalisations couture de ce défi Burda, c’est par ici chez Zélie Décousue !

Voilà pour cette blouse que je trouve féminine et ravissante bien que trop large. Attention donc si vous la cousez, ce patron taille grand !