Voici Samba, le dernier patron de Sacôtin !

Voici la description du sac Samba : « Samba est un élégant cabas estival qui vous accompagnera à la ville comme à la plage !
Sa doublure dispose d’une astucieuse poche zippée cachée et d’une poche plaquée.
Accordez le tempo de votre Samba en choisissant parmi 2 tailles, 3 versions et 2 styles d’anses.
Le patron inclut 2 tailles : Medium pour la ville et Large pour la plage.
Son design à vagues se décline en 3 versions différentes pour chaque taille.
Les anses en tissu sont fixées par des mousquetons aux œillets.
Les anses en corde sont nouées à travers les œillets. »

Je vous laisse découvrir et lire l’article de présentation sur le blog de Sacôtin :

Voici les dimensions du sac (j’ai choisi Samba large)
> Samba Medium : Largeur 30 cm à la base – 42 cm à l’ouverture x Hauteur 30 cm x Profondeur 12 cm
> Samba Large : Largeur 35 cm à la base – 52 cm à l’ouverture x Hauteur 35 cm x Profondeur 17 cm

Vous l’aurez compris, il y a 3 variantes de vague : haut, bas, les deux.

J’ai donc opté pour ma part pour un sac Samba large avec la vague en bas :

Comme vous le savez, je fais partie de l’équipe des testeuses, j’ai donc pu coudre en avant première ce sac ! Je ne saurais par ailleurs trop remercier la Mercerie des Créateurs qui nous a offert le kit fournitures pour coudre Samba ! Le kit est disponible en 2 tailles et 4 coloris de métal. Il comprend : 4 mousquetons, 4 pieds de sac, 1 fermoir magnétique, 4 œillets à griffes, 1 molleton fond de sac, 1 zip 20 cm spirale au choix noir ou blanc. Voici le contenu de mon kit accompagné d’échantillons de tissus et d’un crayon de papier ! Merci, merci !!! Je n’ai jusqu’à présent pas eu à de soucis avec ces fournitures, j’en suis plus que ravie mais à voir dans le temps ce qu’il en est vraiment…

Question tissus, j’ai acheté de la toile à sac noire de la Mercerie des créateurs pour la base et la vague et du tissu enduit de chez Papa pique et maman coud que ma mère m’avait offert (déstockage PPMC). J’aime beaucoup l’association de ces deux tissus et je trouve que ce tissu enduit donne le côté estival que je souhaitais pour ce sac Samba (que je porte ci-dessous avec ma tunique estivale Burda !)

Parlons à présent des différents points techniques de ce sac !

Tout d’abord, parlons de la couture des vagues : il s’agit tout simplement d’appliquer la vague sur le corps du sac, le plus minutieux étant de faire une piqûre nervure tout le long de la courbe !

Parlons à présent poches ! Le patron en prévoit deux : 1 plaquée intérieure et une poche zippée cachée !

Voici la poche plaquée que l’on coud côté doublure (ci-dessous, le sac est en cours d’assemblage) :

Ci-dessous, on voit la poche plaquée, une fois le sac fini :

Et puis il y a la poche zippée cachée que l’on coud aussi côté doublure (ci-dessous, le sac est en cours d’assemblage) :

Voici ce que ça donne, une fois le sac fini :

Le montage est astucieux et relativement simple à faire. Si vous suivez chacune des étapes décrites dans les explications, il n’y a pas de raisons que vous ne réussissiez pas cette poche !

Côté finitions, le patron est bien pensé, donc bien fini (comme d’habitude !). Il y a donc des parementures qui sont cousues à la doublure.

Ci-dessous vous voyez les deux parties du sac avant assemblage : à gauche la doublure avec la parementure et à droite l’extérieur du sac.

Sur ces parementures, on retrouve le fermoir magnétique qui permet au sac de se fermer en partie (ci-dessous, l’endroit et l’envers avant assemblage du sac) :

Pour celles qui ne savent pas poser de fermoir magnétique, sachez que vous trouverez un tuto détaillé sur le site de Sacôtin :

Le patron prévoit la pose d’un fond et de pieds de sac. C’est optionnel mais moi j’aime beaucoup ce détail de finition.

Là aussi, vous trouverez en ligne un tuto explicite :

Vient ensuite la pose des Oeillets, détail des plus charmants :

Ce qui est formidable avec ces œillets, c’est qu’ils se posent sans outillage ! Pour ma part je n’avais encore jamais poser d’œillets à griffe, uniquement des petits œillets avec ma pince Prym… J’ai donc encore appris quelque chose. Merci beaucoup Véro !

Il s’agit donc d’installer 4 œillets à griffe, en haut du sac. C’est hyper facile à fixer, la preuve en images !

Là encore, Véro a prévu pour vous des instructions à suivre hyper limpides et même un tuto en images. La pose de ces œillets est similaire à celle de la partie femelle du fermoir tourniquet.

Dernier détail : les anses ! Vous avez le choix entre des anses en corde et des anses en tissu. Comme vous pouvez le remarquer, j’ai opté pour les anses en tissu. Aux extrémités des anses, on retrouve les mousquetons qui viennent se fixer au sac grâce aux œillets.

Pour renforcer les anses, j’ai fixé des rivets, comme le conseille les explications. J’ai pour ce faire ressorti ma pince Prym :

Voilà pour ce sac Samba que j’aime beaucoup et que j’emporterai pour aller à la plage à la fin du mois. J’ai depuis cousu plein de petits accessoires avec ces mêmes tissus, histoire d’écouler mes chutes ! A suivre, donc !