Voilà un petite blouse toute simple que j’ai cousue en deux temps trois mouvements.

Ce patron en chaîne & trame, c’est un peu le pendant du t-shirt en jersey. J’aime bien le concept !

Pour la petite histoire, je cherchais un patron tout simple qui permettrait à ma mère de se lancer dans la couture de ses premiers vêtements. Voici mes critères de sélection :
> Un joli patron de blouse sans aucune fioriture, donc juste avec un devant, un dos et des manches longues (exit les zips, fentes, poches, cols, poignets, boutonnières…)
> Niveau débutant
> Blouse à coudre dans du chaîne & trame
> Un bon livret d’instructions (exit les explications Burda !) pour accompagner au mieux la couture de ce modèle.

Et bien, figurez-vous que ce n’est pas chose aisée que de trouver ce genre de blouse sur le marché, car il y a toujours des détails techniques ou décoratifs qui viennent compliquer la chose. Ceci dit je n’ai pas eu à chercher longtemps car je savais que Louise alias les lubies de Louise avait récemment sorti un patron qui remplissait tous mes critères, j’ai nommé la blouse Equinoxe !

Voici la description faite par Louise : « La blouse Equinoxe deviendra un basique de votre penderie. On aime son ampleur et la douceur de son encolure arrondie. Elle se décline en trois versions de manches simples et une version de manches volantées. La blouse est volontairement prévue pour avoir de l’aisance et être plutôt ample. Ceci est volontaire afin de vous proposer un modèle facile à coudre. C’est un modèle qui s’adapte aux différentes morphologies sans devoir faire des ajustements. 👌 Un patron simple, une belle matière, quelques lignes de couture. Et vous obtenez un nouveau joli vêtement dans votre garde robe. ✨ C’est facile, c’est rapide, joli et c’est gratifiant. Tout ce que j’aime ! »

Blouse-equinoxe-dentelle-7-scaledEquinoxe-3-scaled

Voici le schéma technique et les variations proposées :

2

Le patron est proposé au format PDF au prix de 8,90 €. La planche patron est claire, les marges de couture sont comprises (assemblage : 1 cm. Valeur d’ourlet : 2 cm) et ô bonheur il y a un système de calques qui vous permet de n’imprimer que la ou les tailles choisies. Si vous imprimez le patron au format A4, sachez que cela représente 25 pages. Alors, je ne sais pas si c’est lié ou pas à mon imprimante, mais les lignes qui encadrent le patron ne s’alignent pas tout à fait parfaitement. Je vous rassure tout de suite, ce n’est qu’un petit minuscule décalage de 1 mm, ça n’a donc pas d’incidence.

En bonus, Louise nous explique de façon pédagogique comment modifier une encolure ronde en encolure en V (et c’est valable sur n’importe quel patron).

Avant d’offrir ce patron à ma mère, je me suis dit que j’allais le tester avant, histoire de vérifier que tout s’emboîtait bien, que les instructions de montage étaient claires et suffisamment détaillées, que la coupe du modèle était confortable… Bref je me suis cousue ma version ! Pour ce faire, j’ai choisi de coudre ce qu’aurait utilisé un débutant, à savoir de la popeline de coton, ce qui me permettait aussi de voir le tombé de ce modèle avec ce genre de tissu un peu raide… Ce coupon d’environ 3 mètres, je l’ai acheté une misère (6 €) car au poids dans la boutique Toto Tissus (Paris-Réaumur) :

L’inconvénient de ce tissu, en revanche, c’est que l’envers est blanc…

Du coup, comme j’ai opté pour la version avec les manches courtes volantées, et bien l’envers se voit un peu et je ne trouve pas ça des plus esthétiques. Je le savais pertinemment avant de coudre cette version mais je me suis dit tant pis… après tout c’est un modèle test, un prototype… Bon au final, cette blouse me plait bien, je vais donc pouvoir la porter avec enthousiasme cet été !

L’envers étant blanc, la blouse posée à plat, et bien, ça se voit, c’est même flagrant… En plus de ça, j’ai utilisé du fil noir pour l’assemblage et pour le surjet… J’aurais dû utiliser du fil gris clair afin que les coutures d’assemblage soient plus discrètes…

J’ai ici réalisé un ourlet roulotté étroit à la surjeteuse (3 fils – aiguille de droite). J’ai mis du fil mousse dans les boucleurs pour que le roulotté soit plus couvrant. Côté réglages, y’a pas de secrets, il faut faire des essais jusqu’à obtenir le résultat escompté.

Pour réaliser cet ourlet roulotté, je l’ai fait à plat car j’avais peur que ça ne passe pas les épaisseurs au niveau de la couture d’assemblage (le roulotté est très fin, donc très étroit). Pour obtenir, un roulotté net, j’ai placé ma pièce de volant (simple rectangle) de telle sorte que le couteau de la surjeteuse vienne couper le tissu à 0,5 cm du bord. Pour être précise, j’ai tracé un repère à la craie.

Une fois le roulotté réalisé, j’ai effectué la couture d’assemblage et j’ai ouvert la couture pour limiter les épaisseurs.

Dans le livret, il est indiqué de coucher les marges d’un côté, ce que j’aurais au final peut-être dû faire. J’ai également fait quelques points à la main pour que les surplus de couture restent bien plaqués sur l’intérieur.

Ce patron est proposé de la taille 34 à 52. D’après le tableau des tailles, j’ai cousu ma version en t. 36 et ma blouse me va plutôt bien. Il y a de l’aisance apportée au modèle mais je trouve malgré tout la coupe seyante car ça reste ajusté au niveau de la poitrine. D’ailleurs, il est prévu un tableau avec les mesures finies du vêtements, ce qui est un vrai plus.

L’encolure est joliment arrondie au devant.

Côté finitions, il s’agit d’une parementure que l’on vient sous-piquer.

Côté envers :

Petite précision avant du surfiler les bords, je coupe l’excédent des surplus de couture (c’est un détail, j’en conviens) :

Au porté, j’aime bien le tombé que ça donne même sur ce genre de tissu un peu raide. Il est clair que le rendu serait plus appréciable avec un tissu souple, fluide et fin, comme de la viscose par exemple.

Par contre, petite gêne quand on lève les bras… la photo parle d’elle-même :

Côté instructions de montage, je peux déjà vous dire que Louise a apporté un soin tout particulier au livret technique. C’est joliment mis en page, c’est coloré et aéré. C’est tout à fait fidèle à l’univers de Louise. Les schémas sont clairs et les explications suffisamment détaillées, en tout cas pour moi. J’aurais toutefois apprécié qu’il y ait plus de précisions sur certains points techniques avec par exemple à la clé des astuces ou des tutos spécifiques qui renverraient vers le blog de Louise. Il y a un pas à pas gratuit sur la chaine YouTube de Louise et c’est vraiment chouette mais je le trouve assez succinct et il ne dure que 9 minutes…

Après je comprends que tout ne soit pas expliqué dans les moindres détails puisque cette blouse fait partie entre autres d’une formation vidéo qui s’intitule « Coudre ses premiers vêtements » et je ne doute pas un seul instant de la qualité de celle-ci tant Louise est passionnée et dévouée !

Je me mets à la place d’un grand débutant qui coudrait tout seul son tout premier vêtement et qui découvrirait donc tout un vocabulaire qu’il ignorait jusqu’à présent et qui se poserait peut-être certaines questions… Un glossaire aurait par exemple été le bienvenu.
Par ailleurs :
> Certaines notions ne sont pas abordées comme décatir/laver le tissu au préalable.
Idem pour le droit-fil : le plan de coupe nous permet de voir comment positionner les pièces mais la notion du droit-fil n’est pas abordée alors que ça me parait essentiel quand on débute la couture.
> Comment reporter les crans du patron sur son tissu. Idem pour pour tracer l’emplacement des pinces poitrine sur le tissu…
> Des précisions pour résorber l’embu d’une tête de manche (et dire à quoi ça sert), un tuto pour réaliser un roulotté…

Prenons l’exemple de l’ourlet. Dans les instructions de montage, il est juste dit ceci : « Réalisez un ourlet de 1 cm sur le bas de la blouse. » Je trouve ça un peu léger comme explications pour quelqu’un qui n’en a jamais cousu. Et puis petite ambiguïté car il est écrit que les marges de couture sont de 2 cm… Il faut donc comprendre qu’il faut faire un premier rentré de 1 cm puis un second de 1 cm. Une fois bien pressé au fer, il faut le piquer en place. Perso, je le couds sur l’envers en effectuant une piqûre nervure, soit à 1 mm du bord.

Voilà pour ce modèle tout simple mais qui fait son petit effet.

Cette version m’ayant plu, j’ai dans la foulée réalisé une seconde version mais avec cette fois une encolure en V et des manches 3/4 et je suis littéralement conquise par le résultat. Je vous en reparle tout bientôt !