Que de jolis modèles dans ce magazine Burda de novembre 2019 ! Difficile de choisir… Pour ma première cousette, j’ai décidé de jeter mon dévolu sur cette jupe !

Voici le magazine en question (novembre 2019) dans lequel j’ai repéré plusieurs jolis patrons dont le modèle 111 !

Il s’agit d’une jupe doublée de longueur midi qui se ferme sur le côté par un zip invisible. Le détail original et le charme de cette jupe, vous l’aurez compris, c’est la large ceinture à la taille avec ce « long pan retombant, gracieux et féminin » qui vient joliment former ce drapé.

Les deux modèles de présentation :

Voici le schéma technique :

Ce patron m’a tout de suite plu avec cette si jolie ceinture ! Alors certes le pan ne tombe pas tout à fait pareil que sur les photos car le tissu que j’ai choisi n’est pas aussi fluide.

Le patron est proposé de la taille 36 à 44. La jupe est ajustée sans être moulante. Je trouve qu’elle est parfaite pour les silhouettes en A, car elle épouse la taille et s’évase au niveau des hanches. J’ai donc pu coudre cette jupe intégralement en taille 36. C’est nickel !

Côté tissu, le magazine conseille un tissu fluide de type crêpe de viscose. J’ai pris un petit risque en prenant ce que j’avais dans mon stock : une sorte de gabardine, dont j’ignore totalement la composition, achetée il y a au moins deux ans dans la boutique Eurotissus (7,50€ le mètre).

C’est un tissu que j’avais également utilisé pour ma jupe Anémone de Deer & Doe et que je trouve absolument parfait pour une jupe !

Pour la doublure, j’ai pris ce que j’avais dans mon stock, à savoir une sorte de tissu de doublure antistatique (acétate/polyamide) transparente, fine,  légère et un peu extensible dont j’ignore totalement la provenance et donc le coût… (Probablement ce genre là…) :

Le magazine indique que le métrage nécessaire pour coudre cette jupe est de 2m40, ce qui est énorme pour une simple jupe ! En fait, le plan de coupe montre qu’il faut couper ce patron dans le biais du tissu, ce qui explique le métrage important ! Je n’ai pas tenu compte de ces instructions et j’ai donc coupé mes pièces dans le droit-fil, au pli du tissu : résultat, je n’ai eu besoin que d’1m30 de tissu pour la taille 36 ! Faut dire aussi que j’ai raccourci la jupe de 15 cm… Bref, j’ai économisé plus d’un mètre de tissu, ce qui n’est pas négligeable !

Côté niveau, le patron indique un niveau 3/4, ce qui signifie : « nécessite des connaissances en couture approfondies ».
J’ai trouvé les instructions de montage hyper claires, je n’ai rencontré aucune difficulté. Serait-ce à dire qu’à force de coudre du Burda, je finis par comprendre le langage Burda ? Non, sérieusement, je pense qu’ils ont fait un effort au niveau des explications, que je trouve à présent vraiment compréhensibles. Après, ça ne veut pas dire qu’on est forcément d’accord avec leurs gammes de montage ou leurs finitions… Vous comprendrez plus bas ce que je veux dire…

Cette jupe est composée de 7 pièces dont 5 pour former cette fameuse ceinture ! Vous remarquerez qu’il y a plein de crans et autres repères d’assemblage et c’est fort appréciable !

Toute la difficulté technique de cette jupe, vous l’aurez compris, c’est la ceinture drapée. Mais en suivant les instructions de montage, très franchement c’est tout simple. Une ouverture placée dans la ceinture côté gauche permet d’y faire passer le grand lien. Les finitions de cette ceinture sont soignées et bien pensées !

Pour info, j’ai entoilé les pièces qui devaient l’être. En revanche, pour ce qui est des valeurs de couture, j’ai ajouté des marges de 1 cm au lieu des 1,5 cm préconisées. Attention au moment de la coupe du tissu mais aussi lors de l’assemblage car on va beaucoup parler de côté droit et de côté gauche & aussi de coudre en miroir, ce qui peut parfois prêter à confusion. Perso, quand j’ai un doute, je pose les pièces directement sur moi pour vérifier que celles-ci se positionnent bien sur le bon côté… Les photos ci-dessous devraient cependant vous aider à y voir plus clair, enfin j’espère…

Voici en photos les premières étapes d’assemblage :

On commence par coudre le devant de ceinture gauche qui est composé de deux pièces. Les pièces 4 et 6 s’assemblent entre elles au niveau de la ligne/repère 1. Il faut juste veiller à ne pas coudre entre les deux repères de fente (ici en rouge). Pensez à faire de bons points d’arrêt au niveau de la fente.

Une fois l’assemblage fait, on forme le pli de la ceinture supérieure comme indiqué sur la pièce 4. On presse bien le tout au fer (on ouvre les coutures) et voici ce que ça donne :

Sur l’envers, voici ce qu’on obtient :

C’est le même principe pour la ceinture intérieure avec les pièces 5 et 6 (sans le pli) :

Voici ce qu’on obtient, sur l’endroit puis sur l’envers

Voici le résultat obtenu, la ceinture extérieure et la ceinture intérieure :

On assemble ces deux pièces endroit contre endroit, au niveau du bord supérieur :

Une fois la couture effectuée on retourne sur l’endroit. On presse bien au fer le bord supérieur. Une fois positionnés envers contre envers, on veille à ce que la fente se place correctement puis on bâtit les bords ouverts ensemble :

On maintient l’ouverture de la fente par une piqûre nervure :

Le devant de ceinture gauche est terminé. Il faut à présent coudre le devant de ceinture droit (3) avec la ceinture dos (7) au niveau de la couture latérale. On presse au fer (coutures ouvertes). On le fait deux fois (côté extérieur et côté intérieur), puis on assemble ces deux pièces endroit contre endroit au niveau du bord supérieur et jusqu’au repère (5) indiqué sur la pièce patron (3) :

On dégarnit, on crante puis on retourne sur l’endroit. On presse bien le tout au fer puis on bâtit les bords ouverts ensemble :

Au niveau du repère (5), il convient de cranter jusqu’à la ligne de piqûre. Voici ce qu’on obtient (un décroché) :

Après avoir cousu/surjeté la couture latérale de la jupe (côté droit), on vient placer sur le bord supérieur de la jupe, la ceinture devant gauche (voir cran de montage (4) puis la ceinture côté droit (le décroché se positionne sur le cran indiqué sur le patronage (5). La ceinture devant droit vient se positionner par dessus la ceinture devant gauche : les pièces se superposent sur 8 cm.

Et voilà, le plus dur est fait ! On’ n’a plus qu’à faire passer le lien dans l’ouverture prévue à cette effet.

Il reste ensuite les étapes zip invisible & pose de la doublure.

Et c’est là que ça se corse sur le plan instructions de montage car les finitions proposées ne me plaisent pas du tout. En effet je trouve que la finition au niveau du zip est loin d’être soignée…

Autant la finition est parfaite pour le devant et le dos de la jupe.
Ci-dessous le devant :

Ci-dessous le dos :

Autant celles du zip laissent clairement à désirer… Burda indique de coudre la doublure par dessus la ceinture : la ceinture est donc prise en sandwich entre les épaisseurs. Du coup, avec cette méthode la doublure est solidaire du tissu extérieur. Résultat : le zip est cousu à même, par dessus la partie intérieure/doublure, les rubans du zip sont donc visibles sur l’intérieur et je trouve ça des plus inesthétiques… Burda indique de rabattre et de fixer à la main les extrémités des rubans du zip mais moi j’appelle ça du bidouillage. Je comprends bien que Burda ait choisit cette méthode qui est simple et donc accessible au plus grand nombre… mais moi, très franchement ça me gêne… J’ai donc pas mal cogité (la nuit porte conseil et c’est bien vrai !) pour obtenir un résultat à la hauteur de mes espérances.

Voici le résultat de mes tergiversations… côté extérieur :

Les finitions que j’ai faites permettent de cacher les extrémités du zip.
Côté doublure :

Je ne vais pas rentrer dans le détail mais ce que j’ai fait c’est que j’ai cousu la doublure comme indiqué dans le magazine puis j’ai décousu sur 7 cm la ceinture qui était fixée aux jupes, histoire de dissocier le tissu extérieur du tissu intérieur/doublure. J’ai ainsi cousu ensemble la ceinture extérieure avec la jupe extérieure et la ceinture intérieure avec la jupe doublure sur une distance de 7 cm (ça pourrait être plus mais en tout cas pas moins !). ça m’a ensuite permis de coudre en sandwich le zip de façon traditionnelle. Ce n’est pas très clair écrit comme ça j’en conviens… D’autant plus que je n’ai pris aucune photo, désolée…

Comme annoncé plus haut, j’ai raccourci la jupe de 15 cm, histoire qu’elle m’arrive au niveau des genoux.

Côté ourlet, voici ce que ça donne : pour le tissu extérieur j’ai préféré faire un ourlet à la main (simple rentré surjeté de 1,5 cm). Pour la doublure, j’ai fait un double rentré de 1 cm.

J’aime beaucoup l’allure de cette jupe, sa coupe, son style. Je porte cette jupe ici avec mon body Nettie de Closet case pattern.

Cette jupe, ça change un peu des modèles que je couds d’habitude et ça fait du bien, je trouve, de sortir un peu de sa zone de confort en cousant des détails techniques comme cette ceinture. C’est très formateur et donc enrichissant.

Voilà pour ce défi Burda organisé par Zélie Décousue ! Le mois prochain, il est fort probable que je réalise un autre modèle de ce magazine : le pull bi-matière ou le t-shirt au joli drapé dorsal ou encore la veste manches raglan en simili-cuir que je trouve tout simplement sublime ? Réponse le 1er décembre prochain !