La robe Aubépine fait partie de mes patrons préférés chez Deer & Doe ! Et voici la version tunique !

Il s’agit d’une robe taille empire doublée, manches courtes ou mi-longues. Plis religieuse sur le corsage et les manches, taille ajustée par un lien et jupe évasée rythmée par 8 petits plis creux. Voici le schéma technique :

Le patron est proposé de la taille 34 à 46. J’ai choisi la taille 36 et elle tombe parfaitement sur moi. Le tableau des mesures du vêtement fini permet en effet de se rendre compte de l’aisance apportée au patron.

Ce patron je l’avais acheté dès sa sortie en 2013 et cousu dans la foulée. J’avais alors été enchantée par cette coupe. Je vous laisse relire l’article ici.

Sur la toile, on peut lire que cette robe donne un effet « femme enceinte ». En tout cas, moi j’adore la taille empire et je trouve cette coupe très seyante sur moi (enfin, disons que je m’y sens bien !)

Pour éviter de donner cet effet montgolfière, Deer and Doe conseille d’utiliser un tissu fluide : « Pour qu’Aubépine soit réussie, la clé est la fluidité du tissu ». Ce que j’ai fait avec mon coupon « Lily, mini labo » d’Atelier Brunette.

Ce patron demande un métrage important : 2m40 pour la version robe + 2m20 pour la doublure. Comme j’ai réalisé une tunique, je n’ai pas eu besoin d’autant de tissu. J’ai pu utiliser mon joli coupon d’Atelier Brunette que je gardais précieusement depuis quelques mois. C’est un coupon que j’avais acheté en soldes à-30%. D’ailleurs, je n’achète chez eux que quand c’est en soldes, le prix du mètre est bien trop cher pour mon petit porte-monnaie…

Le design de ce tissu est absolument à tomber. Il est en effet très rare que je tombe en amour comme ça avec un tissu. Celui-ci est indiqué comme étant du modal (le modal est très proche de la viscose). Qui dit modal, dit tissu souple, léger, fuyant, difficile à gérer… J’ai donc utilisé du Fabulon pour faciliter la formation des plis.

Ah ces petits plis ! J’ai mis un certain pour les coudre ! En tout cas je les aime beaucoup et je trouve qu’ils donnent davantage de charme à cette jolie encolure ronde.

Les plis des manches :

Ce tissu étant fin et transparent, j’ai donc particulièrement apprécié le fait qu’Aubépine soit doublée. J’ai utilisé pour ce faire des chutes du voile de coton qu’il me restait quand j’avais cousu Oxanne.

Parlons à présent du livret. Le niveau indiqué est de 3/5.
Je n’ai pas eu de soucis avec les explications. J’ai toutefois fort apprécié le tuto mis en ligne sur le blog Deer & Doe pour coudre les plis religieuse (les plis et moi, ce n’est décidément pas le grand amour).

Sachez qu’il existe aussi un tuto pour ajuster le corsage :

La robe est resserrée sous la poitrine par un lien à nouer : c’est à mon sens une des parties les plus techniques de la robe : former cette coulisse demande minutie et précision (tout comme les plis d’ailleurs).

En ce qui concerne les ourlets de manches, de doublure et de bas de robe, Il est préconisé de faire un ourlet de 5mm replié sur lui-même. J’ai pour ma part fait un simple ourlet surjeté puis surpiqué pour le bas de ma tunique.

Avez-vous remarqué mon surjet argenté ! J’ai découvert ce fil mousse argenté (il existe d’autres couleurs) grâce à Sophie alias Kiloulette qui en parle dans un de ses podcasts et Ingrid alias ingridh_fandf qui en parle ici et ici sur Instagram.

J’ai acheté une bobine de ce fil mousse lurex ici. Pour info, cette bobine m’a couté 14,90€ frais de port inclus, ce qui n’est toutefois pas donné mais bon je ne regrette pas du tout cet achat !

Pour obtenir ce surjet, voici ce que j’ai fait :
– aiguilles gauche & droite : fil noir
– boucleur supérieur : fil mousse argenté
– boucleur inférieur : fil noir
Il suffit ensuite de faire les réglages nécessaires pour obtenir un joli surjet 4 fils.

En ce qui concerne l’ourlet du bas de la doublure, j’ai eu envie de réaliser un ourlet roulotté avec ce même fil argenté. J’aime beaucoup le résultat !
Pour ce faire, j’ai juste eu à placer mes bobines comme suit :
– aiguille droite : fil mousse noir
– boucleur supérieur : fil mousse argenté
– boucleur inférieur : fil mousse noir
Il suffit ensuite de faire les réglages nécessaires pour obtenir un joli rouloté.

Bref, je suis ravie de mes ourlets même s’ils restent très discrets.

En ce qui concerne les manches, elles arrivent aux coudes, ce que je ne trouve pas très confortable d’autant plus que le bas des manches est élastiqué. A refaire, je crois que je ferais plutôt des manches 3/4 ou des manches longues.

Voilà pour cette tunique que j’adore ! J’ai déjà très envie d’en faire une autre ! je la porte ici avec mon pantalon fétiche Burda déjà réalisé 4 fois !