Aujourd’hui, c’est le 1er janvier 2020 ! Happy New Year à toutes et à tous ! C’est aussi l’heure du défi Burda !

J’ai cousu le modèle 109 du magazine Burda de mars 2019 (version PDF ici). Figurez-vous que ce magazine m’a été gentiment offert par Corinne, l’une de mes fidèles lectrices. Pour la petite histoire, elle s’est abonnée à Burda en mars dernier et la 1ère revue que qu’elle a reçu était en anglais… ils lui ont renvoyé par la suite la bonne version in french cette fois ! Ce magazine est donc en anglais et ça me va très bien ! A nouveau mille mercis Corinne d’avoir pensé à moi ! Vive la blogosphère couture et les réseaux sociaux !!!

Il s’agit donc d’une blouse nouée au milieu devant avec ce grand nœud à la taille qui fait toute l’originalité du modèle. C’est une blouse de type kimono avec manches droites 7/8e.

Voici le schéma technique :

Le tissu préconisé par Burda est un crêpe. Je n’avais évidemment pas ce type d’étoffe dans mon stock, alors j’ai pris ce que j’avais, à savoir cette maille fine acheté trois sous chez Moline (5€ les 3 mètres) pour laquelle j’avais cousu cette cape/poncho de Itch to Stich :

Du coup, cette blouse se transforme donc en petit gilet bien douillet, parfait pour la saison actuelle.

Côté taille, ce patron est proposé de la taille 36 à 46 et comme d’habitude chez Burda j’ai choisi de coudre la taille 36. Verdict ça taille grand, il y a beaucoup trop d’aisance…

Le dos, par exemple, n’est pas très joli :

Je précise que je porte le modèle tel qu’il est conçu, je n’ai fait aucun ajustement. Du coup, pour que ce soit un peu plus seyant, je viens nouer les liens plus que ce qu’il ne faudrait…

Les manches sont de type kimono :

Elles sont indiquées comme étant 7/8e mais moi je les trouve trop longues (alors que j’ai de grands bras), elles arrivent à la limite de mes poignets, d’où l’impression que les manches sont légèrement trop courtes…

Du coup, j’ai décidé de les raccourcir de 5 cm, histoire que ça fasse plutôt des manches 3/4 !

J’aime beaucoup ce décolleté en V, porté ici sur mon sous-pull home-made :

Le nœud est peut-être un peu gros du fait de mon tissu. Avec une viscose le résultat aurait été différent.

Côté niveau, Burda indique un niveau de difficulté 2/4, ce que je confirme. J’ai cousu ce gilet sans suivre les instructions de montage. J’ai donc fait à ma sauce… d’autant plus que j’ai ici choisi de la maille et non du chaine & trame. J’ai donc tout cousu à la surjeteuse et à la recouvreuse.

Pour la partie basse, j’ai d’abord cousu les coutures côté puis fait tous les ourlets inférieurs et supérieurs avant de l’assembler à la partie haute du corsage.

La jointure entre le haut du corsage (et donc l’encolure) et la partie basse (et donc les liens à nouer) :

Pour les finitions de l’encolure devant et dos, j’ai préféré poser un biais rapporté :

J’ai soutenu les coutures d’épaule et celles de l’encolure par la pose d’un ruban droit-fil. Mon tissu étant de la maille fine, le risque de déformation était donc grand, c’est pour cette raison que j’ai préféré soutenir ces coutures.

Pour le bas du corsage, Burda indique que les pièces sont doublées. Comme je n’avais pas suffisamment de tissu, je n’ai donc pas doublé cette partie et au final heureusement car ça aurait sinon donner trop de volume au nœud… Les finitions sont par contre moins belles que si elles avaient été doublées mais bon… En couture, faut aussi savoir faire comme on peut…

J’ai donc décidé de faire des ourlets sur tout le pourtour (partie basse et liens à nouer). Je les ai fait à la recouvreuse :

Endroit :

Envers :

Idem pour le bas des manches :

Voilà pour ce défi Burda. Rendez-vous à présent sur l’article de Zélie Décousue pour voir ce que les autres couturières ont concocté !